NOUVELLES
30/11/2012 07:06 EST | Actualisé 30/01/2013 05:12 EST

RDCongo: sanctions de l'ONU contre deux autres chefs de la rébellion

Le Conseil de sécurité des Nations unies a ordonné vendredi des sanctions contre deux autres chefs de la rébellion M23 en République démocratique du Congo (RDC), pour avoir notamment tué des enfants qui cherchaient à fuir l'organisation.

Le Conseil a décidé d'interdire les déplacements et de geler les avoirs de Baudouin Ngaruye et Innocent Kaina, deux chefs militaires du mouvement M23 qui s'est emparé récemment de territoires dans l'est du pays.

Le Conseil de sécurité et les Etats-Unis avaient déjà ordonné des sanctions similaires contre Sultani Makenga, chef militaire du M23, qui serait soutenu par le Rwanda voisin.

M. Ngaruye, considéré comme un adjoint de M. Makenga, "est responsable d'exécutions et de torture contre des déserteurs au sein du M23", précise le comité sur les sanctions du Conseil de sécurité, dans un communiqué.

Innocent Kaina "a supervisé le recrutement et l'entraînement de plus de 150 enfants pour la rébellion du M23, tuant les garçons qui avaient cherché à s'enfuir", poursuit le comité.

Le Conseil de sécurité a "franchi un pas important aujourd'hui en sanctionnant Baudouin Ngaruye et Innocent Kaina", a déclaré l'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU, Susan Rice, sur Twitter. "Nous condamnons les actions du M23 et ceux qui les soutiennent", ajoute Mme Rice, citée comme remplaçante d'Hillary Clinton à la tête de la diplomatie américaine.

Le M23 a émergé en avril dans la province du Nord-Kivu (est), riche en minerais. Les rebelles ont lancé en novembre une grande offensive contre les forces gouvernementales et pris notamment la ville stratégique de Goma, qu'ils contrôlent toujours en dépit d'un accord de cessez-le-feu qui prévoyait leur retrait.

tw/are/sam

PLUS:afp