NOUVELLES
30/11/2012 09:23 EST | Actualisé 30/01/2013 05:12 EST

Jordanie: manifestation contre la hausse des prix, pour des réformes

Des milliers de manifestants, parmi lesquels se trouvait l'ex-Premier ministre Ahmad Obeidat, se sont rassemblés vendredi à Amman, dénonçant la hausse des prix de l'énergie et réclamant des réformes ainsi que la démission du Premier ministre Abdallah Nsour.

"Le peuple veut la réforme du régime. Nsour, dehors avant que le peuple ne se révolte", ont scandé les manifestants, menés par le Front de réforme national de M. Obeidat, qui comprend aussi l'opposition islamiste.

"Le peuple exige la chute des prix (du carburant)", pouvait-on lire sur une pancarte portée par des manifestants, qui se sont rassemblés non loin du centre-ville.

Trois mille personnes ont manifesté selon la police, 20.000 selon les islamistes, mais d'après une estimation de l'AFP, 10.000 personnes étaient présentes.

Certains manifestants ont donné des fleurs aux policiers. D'autres ont appelé "à la chute du régime", avant que M. Obeidat ne leur demande d'arrêter, ce slogan étant illégal et passible de prison selon la loi jordanienne.

"Nous ne sommes pas venus ici aujourd'hui pour montrer les muscles. Nous sommes venus ici pour défendre nos droits constitutionnels. Nous allons nous en tenir à notre demande de réforme du régime", a déclaré devant la foule M. Obeidat, qui a également été le chef des services de renseignement.

"Nous insistons sur le rejet des élections législatives et de tout scrutin qui aura lieu (selon les termes) de la mauvaise loi électorale", a-t-il ajouté.

Le Front de réforme national et les Frères musulmans ont indiqué qu'ils allaient boycotter les élections législatives anticipées du 23 janvier.

Le gouvernement a décidé le 13 novembre d'augmenter les prix jusqu'à 53% pour le gaz domestique et 12% pour l'essence, afin de faire face à un déficit budgétaire abyssal, provoquant des manifestations qui ont parfois dégénéré en violences.

La Jordanie est secouée depuis janvier 2011 par des manifestations, petites mais régulières, appelant à des réformes politiques et économiques.

str-msh-akh/tg

PLUS:afp