NOUVELLES
30/11/2012 09:57 EST | Actualisé 30/01/2013 05:12 EST

JO-2016 - Après le scandale de Londres, réforme des tournois de double

La Fédération internationale de badminton (BWF) a annoncé vendredi une réforme des règles des tournois de doubles à compter des JO-2016 à Rio afin d'éviter le scandale des matches délibérément perdus lors des Jeux de Londres.

Huit joueuses (4 paires de doubles dames) représentant la Chine, la Corée du Sud et l'Indonésie avaient été exclues cet été lors des jeux Olympiques de Londres pour "ne pas avoir fait tout leur possible pour gagner" des matches de poules afin de rencontrer des adversaires moins relevées en quart de finale.

La paire chinoise Yu Yang et Wang Xiaoli, championne du monde 2011 et N.1 mondiale, s'était ainsi inclinée à la surprise générale en poules, une défaite qui lui permettait d'éviter de tomber en quart contre une autre paire chinoise Tian Qing et Zhao Yunlei, N.2 mondiale, qui avait terminé deuxième de son groupe.

Dans le système actuel, les N.1 d'un groupe sont opposés aux N.2 d'un autre groupe suivant un ordre préétabli (N.1 du groupe A rencontrant le N.2 du groupe C par exemple).

La BWF indiqué vendredi que les paires terminant à la deuxième place de leur groupe seront désormais soumises à un tirage au sort afin de déterminer quelle paire N.1 de groupe sera leur adversaire en quarts de finale.

"Ceci dissuadera les joueurs d'essayer de perdre un ou des match(es) en fonction des résultats des autres matches. Un tel tirage au sort pourra être réalisé facilement juste après la fin des matches de poules", a indiqué la Fédération d'un communiqué.

La BWF a par ailleurs précisé qu'il "n'était pas légalement possible" de prendre davantage de mesures contre les entraîneurs et les encadrements à la suite du scandale de Londres.

Certaines fédérations nationales ont déjà pris leurs propres mesures et renforcer leur code de conduite, a noté la BWF.

Depuis Londres, les joueuses ont été autorisées à reprendre la compétition, à l'exception des quatre Sud-Coréennes, suspendues par leur fédération deux ans, avant de voir leur sanction réduite à six mois.

Les Chinoises Yu Yang et Wang Xiaoli ont remporté le 18 novembre le double dames à l'Open de Chine, leur premier tournoi depuis leur disqualification à Londres.

dr/jde/jr

PLUS:afp