NOUVELLES
30/11/2012 06:35 EST | Actualisé 30/01/2013 05:12 EST

CRTC : Radio-Canada s'engage à refléter les réalités régionales

Au dernier jour des audiences publiques du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), Radio-Canada a présenté de nouvelles propositions pour obtenir le renouvellement de ses licences.

Aux critiques maintes fois faites sur la « Montréalisation » des ondes, le vice-président des services français, Louis Lalande, a répondu que la société publique s'engageait à faire tous les efforts nécessaires pour mieux refléter les réalités hors Québec.

Radio-Canada n'a toutefois pas voulu s'engager à respecter des quotas d'information provenant de l'extérieur du Québec dans ses bulletins de nouvelles. « Une organisation de nouvelles qui construit ses bulletins sur une base de quota n'est tout simplement pas crédible », a indiqué M. Lalande.

En ce qui concerne les émissions canadiennes pour enfants de zéro à douze ans, Radio-Canada promet d'en diffuser dix heures par semaine.

Vers de la publicité à la radio?

Depuis deux semaines, plusieurs acteurs de l'industrie des médias ont défilé devant les commissaires du CRTC pour faire connaître leurs réserves à l'égard de certaines propositions de Radio-Canada.

À titre d'exemple, Radio-Canada et CBC ont demandé au CRTC la permission de diffuser de la publicité sur les ondes radiophoniques des chaînes Espace musique et Radio 2. Mais certaines radios privées, particulièrement en région, craignent cette nouvelle concurrence.

« Dans un marché aussi fortement marqué par un seul joueur, les autres stations doivent lutter férocement pour accaparer chacun des dollars disponibles », a expliqué Sylvain Chamberland, président d'Attraction Radio au Saguenay.

Le CRTC tenait des audiences publiques sur le renouvellement de la licence de CBC/Radio-Canada depuis le début de la semaine dernière. Sa décision sera rendue le printemps prochain.

D'après le reportage de Marie-France Abastado

PLUS: