NOUVELLES
30/11/2012 07:25 EST | Actualisé 30/01/2013 05:12 EST

Armstrong: deux Britanniques et un Australien dans la commission de l'UCI

La commission indépendante chargée d'évaluer le rôle joué par la Fédération internationale de cyclisme (UCI) dans le scandale Armstrong sera composée de deux Britanniques et d'un avocat australien, a annoncé vendredi l'UCI.

Elle sera présidée par un ancien juge de cour d'appel en Grande-Bretagne, Sir Philip Otton, qui sera assisté de la multiple championne paralympique d'athlétisme britannique, la baronne Tanni Grey-Thomson et de l'avocat australien Malcolm Holmes.

Accusée par plusieurs d'avoir couvert Lance Armstrong au temps où il dominait le Tour de France, la fédération avait promis fin octobre de laisser à "une commission externe indépendante" le soin d'en juger et en gage de cette indépendance, choisi dix jours plus tard le grand patron du Tribunal arbitral du sport (TAS), l'Australien John Coates, pour la mettre en place.

Quelques uns, dont l'ancien patron de l'Agence mondiale antidopage (AMA), Dick Pound, avaient alors critiqué le choix de John Coates sous prétexte qu'il était membre du Comité international olympique (CIO) comme le président de l'UCI, Pat McQuaid. Dick Pound avait été candidat malheureux face à John Coates pour la présidence de l'instance gérant le TAS.

"Certains de nos détracteurs ont suggéré que cette commission n'allait pas être pleinement indépendante. Ils ont tort. L'UCI n'a eu aucune influence sur la sélection des membres de la commission", a souligné Pat McQuaid, dans un communiqué.

"La nomination de ces trois personnes de renom démontre clairement que l'UCI veut aller au fond de l'affaire Armstrong et remettre le cyclisme sur la bonne voie. Au lieu de simplement attaquer l'UCI, nos détracteurs ont désormais l'opportunité de faire partie de la solution. Je leur demanderai, alors, de faire leurs soumissions à la commission indépendante, et de remettre le cyclisme en première place", a estimé l'Irlandais.

Cette commission tiendra des audiences entre le 9 et le 26 avril 2013, et devra remettre son rapport à l'UCI au plus tard le 1er juin.

stp/jr

PLUS:afp