NOUVELLES
29/11/2012 11:43 EST | Actualisé 29/01/2013 05:12 EST

WikiLeaks: la juge accepte en partie le plaider coupable de Manning

Une juge militaire a accepté jeudi les termes de sept infractions pour lesquelles le soldat américain Bradley Manning a plaidé coupable alors qu'il est accusé d'avoir transmis des milliers de documents secrets au site WikiLeaks.

La juge Denise Lind a indiqué qu'elle avait "accepté" les termes de sept des 22 chefs d'accusation auxquels Bradley Manning devra répondre. Ces sept charges sont "passibles de 16 années d'emprisonnement", a-t-elle précisé au troisième jour d'une audience préliminaire sur la base militaire de Fort Meade (Maryland, est des Etats-Unis).

Ces chefs d'accusation ont été reformulés par la défense de Manning dans son projet de plaider coupable. Cette décision ne signifie pas que le plaider coupable sera définitivement accepté car l'autorité militaire supérieure doit prendre la décision ultime.

Les chefs d'accusation les plus graves, dont "collusion avec l'ennemi" pour lequel Manning encourt la prison à perpétuité, ne sont pas contenus dans cette proposition et devront toujours être prouvés au procès, prévu pour débuter le 4 février 2013.

Le soldat de 24 ans est accusé d'avoir transmis à WikiLeaks, entre novembre 2009 et mai 2010, des documents militaires américains sur les guerres en Irak et en Afghanistan, et 260.000 dépêches du département d'Etat, déclenchant une tempête dans la diplomatie mondiale.

Son témoignage est très attendu lors de cette audience préliminaire consacrée à ses conditions de détention à la prison de Quantico, près de Washington, de juillet 2010 à avril 2011. Son nom figure sur la liste des témoins mais pas au calendrier d'audience, a indiqué un juriste militaire. La défense est susceptible de l'appeler après ses témoins ou en toute fin d'audience, dimanche, a-t-il ajouté.

Sa défense réclame l'abandon de toutes les charges, arguant que ses conditions d'emprisonnement pendant neuf mois constituent une "punition illégale préventive", proscrite par le code militaire.

chv-ddl/sam

PLUS:afp