NOUVELLES
29/11/2012 04:52 EST | Actualisé 29/01/2013 05:12 EST

USA et Israël saluent leur coopération sur Iron Dome qui a "changé la donne"

Les ministres israélien et américain de la Défense, Ehud Barak et Leon Panetta, se sont félicités jeudi du soutien financier de Washington au système de défense anti-roquettes israélien Iron Dome (Dôme de fer), qui a "changé la donne" lors du récent conflit à Gaza.

"Iron Dome a vraiment changé la donne dans le conflit et nous a permis d'agir de façon énergique dans un court laps de temps", a estimé M. Barak lors d'une conférence de presse conjointe au Pentagone.

Les cinq batteries installées pour protéger des localités israéliennes contre les roquettes tirées depuis la bande de Gaza ont intercepté 500 d'entre elles lors du conflit avec les groupes armés de Gaza mi-novembre, soit un taux d'interception de 85%, selon M. Barak.

"Seules 55 roquettes sur les 1.500 tirées sont tombées sur des zones urbaines", s'est-il félicité.

Iron Dome a été selon lui particulièrement efficace contre les salves de roquettes et pour extrapoler leur trajectoire, évitant ainsi de "gâcher un missile" lorsqu'une roquette se dirigeait vers une zone inhabitée.

Alors qu'"une journée de combats coûte 1,5 milliard de dollars", Iron Dome a permis de raccourcir le conflit à cinq jours, rentabilisant l'investissement dans le système, a encore observé le ministre israélien, qui a offert un modèle réduit du missile à son homologue américain.

Le chef du Pentagone a de son côté assuré Ehud Barak que "l'engagement (américain) envers Iron Dome continuera à l'avenir". "Iron Dome ne déclenche pas les guerres, il les empêche", a jugé Leon Panetta.

Les Etats-Unis ont déjà consacré 205 millions de dollars de financement dans le système et annoncé une contribution supplémentaire de 70 millions de dollars en mai. Allié majeur de Washington, Israël reçoit environ trois milliards de dollars d'aide militaire américaine chaque année.

Chaque batterie Iron Dome comprend un radar de détection et de pistage, un logiciel de contrôle de tir et trois lanceurs équipés chacun de 20 missiles d'interception d'une portée de 4 à 70 km.

Washington finance également pour partie les autres systèmes anti-missiles israéliens, "Arrow" pour les missiles à longue portée et "Fronde de David" pour les missiles de 70 à 300 km de portée.

mra/bdx

PLUS:afp