BIEN-ÊTRE

Téléphones et dépendance: les «accros» aux téléphones portables comparables à ceux au magasinage! (SONDAGE/PHOTOS)

29/11/2012 04:11 EST | Actualisé 29/01/2013 05:12 EST
Alamy

Les personnes très dépendantes aux technologies mobiles auraient les mêmes besoins compulsifs que celles accros au shopping, selon une étude américaine publiée le 28 novembre dans la revue Journal of Behavioral Addictions.

"Les téléphones portables font partie de notre société de consommation", commente l'auteur de l'étude, le Dr James Roberts, professeur de marketing à la Baylor University (Texas). "Mais ils ne sont pas qu'un outil de consommation, ils sont aussi un symbole de statut social. Ils minent par ailleurs nos relations personnelles."

Cette étude, fondée sur les réponses de 200 étudiants en commerce issus d'universités américaines, serait la première du genre à examiner le rôle joué par le "matérialisme" et "l'impulsivité" dans l'addiction à la téléphonie portable.

"A première vue, on aurait tendance à minimiser cette utilisation anormale des téléphones et à invoquer une lubie de jeunesse", explique le docteur Roberts. "Mais un nombre croissant d'études vient étayer l'idée d'addiction aux téléphones portables et à d'autres comportements similaires."

Comme les smartphones disposent de fonctions en constante augmentation, selon le chercheur, leur sur-utilisation semble aller de soi.

Une étude précédente avait déjà montré que les jeunes adultes envoient en moyenne près de 110 SMS par jour et consultent leur boîte mail quotidiennement environ 60 fois. Une majorité de jeunes adultes confie que la perte de leur téléphone mobile serait "désastreuse" pour leur vie sociale, note le docteur Roberts.

Des boîtiers étranges pour votre iPhone