NOUVELLES

Sénégal: la sélection interdite de match dans le grand stade de Dakar

29/11/2012 02:57 EST | Actualisé 29/01/2013 05:12 EST

Le Sénégal ne pourra pas jouer de match international pendant un an au stade Léopold-Sédar-Senghor (LSS) de Dakar, a décidé jeudi au Caire la commission de discipline de la Confédération africaine de football (CAF), après des incidents survenus en octobre.

Le Sénégal devra aussi payer une amende de 100.000 dollars, dont "la moitié sous deux mois", a déclaré à l'AFP l'avocat Guédel Ndiaye, membre du Tribunal arbitral du sport (TAS) et mandaté par la Fédération sénégalaise de football (FSF) pour sa défense.

"Si au bout d'un an aucune équipe nationale du Sénégal, aucun club, aucun supporteur, n'a fait parler de lui en mauvais termes, le Sénégal n'aura pas à payer" le reste de la somme, soit 50.000 dollars, a ajouté M. Ndiaye.

Il a estimé que, "si à première vue", la sanction pouvait paraître lourde "en y réfléchissant bien, elle ne l'est pas".

"La CAF aurait pu interdire le Sénégal de toute compétition internationale, auquel cas il n'aurait pas participé aux éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Elle aurait pu interdire le Sénégal de jouer sur son territoire, elle aurait pu obliger le Sénégal à jouer à huis clos. Il n'en est rien. Le Sénégal pourra jouer devant ses supporters au Sénégal, mais pas au stade LSS", a constaté l'avocat.

Selon lui, la FSF a trois jours pour faire appel de cette décision.

Le 13 octobre, le match de barrage retour pour la qualification à la CAN-2013, entre le Sénégal et la Côte d'Ivoire avait été interrompu à la 74e minute à la suite d'incidents, alors que la Côte d'Ivoire menait 2 à 0.

Après une quarantaine de minutes d'interruption et l'intervention de la police, le match avait été définitivement suspendu. Le Sénégal avait perdu le match aller 4-2 à Abidjan.

Le 15 octobre, la CAF avait confirmé le résultat, éliminant d'office le Sénégal de la CAN-2013.

str-cs-stb/mam

PLUS:afp