Royaume-Uni : une commission propose un nouvel organe de contrôle de la presse

Publication: Mis à jour:
LEVESON NEW REPORT

La commission Leveson créée dans la foulée du scandale des écoutes au Royaume-Uni a recommandé jeudi la mise en place d'un nouvel organe indépendant et autorégulé pour contrôler la presse.

« Ce qui est proposé ici est une régulation indépendante de la presse, organisée par la presse, mais inscrite dans un cadre législatif pour s'assurer que les niveaux requis d'indépendance et d'efficacité sont atteints », estime le juge Brian Leveson dans son rapport rendu public jeudi.

Dans ce document, la commission n'a pas été tendre envers les journaux, accusés d'avoir eu un comportement « scandaleux » pendant des décennies.

Le juge Leveson constate qu'« il y a eu trop de fois où certains organes de presse, en quête d'une bonne histoire, ont agi comme si le code de conduite établi par les médias n'existait pas ».

David Cameron sceptique

Le premier ministre britannique David Cameron a exprimé de « sérieuses inquiétudes » quant à la pertinence de la mise en place d'un nouvel organe de contrôle de la presse.

« Nous franchirions le Rubicon si nous inscrivions dans la loi des éléments de régulation de la presse [...] Nous devrions réfléchir très, très attentivement avant de franchir cette ligne », a déclaré M. Cameron.

La commission Leveson a été mise en place à l'été 2011, à la suite des révélations fracassantes qui ont éclaboussé le News of the World, accusé d'avoir mis sur écoutes des centaines de personnes pour obtenir des primeurs. Ce grand journal à potins a dû fermer, emporté par le scandale.

Sur le web

La commission Leveson plaide pour un système de régulation de la ...

Grande-Bretagne: le juge Leveson critique la proximité presse ...

- Grande-Bretagne: le juge Leveson critique la proximité presse ...

Rapport Leveson sur les pratiques des médias: le casse-tête de ...

ALERTE - GB/presse: Leveson en faveur d'une loi créant un organe ...

Leveson, l'«inquisiteur de la presse»