NOUVELLES
29/11/2012 08:41 EST | Actualisé 29/01/2013 05:12 EST

Les Algériens votent jeudi pour des élections locales sans véritable enjeu

Les Algériens ont commencé à voter jeudi pour renouveler les conseils municipaux et départementaux, un scrutin sans véritable enjeu où une victoire du parti présidentiel est attendue, mais "important" pour les autorités qui espèrent une participation élevée.

Le taux de participation a atteint 14,63% à 13H00 (12H00 GMT), selon le ministre de l'Intérieur Dahou Ould Kablia. Aux élections locales de novembre 2007, ce taux était de 19% à la même heure.

Des milliers d'électeurs ont bravé dans la matinée le mauvais temps qui sévit sur une bonne partie du pays, selon des images diffusées par la télévision.

Une vague de froid, accompagnée de vents violents, d'orages, de chutes de grêle notamment à Alger et de neiges sur les hauteurs, frappe depuis mercredi la plupart des départements du nord, où est concentrée la majorité des électeurs.

L'affluence était relativement importante en Kabylie, où l'abstention est habituellement forte. A Béjaïa (250 km à l'est d'Alger), frappée dans la nuit de mercredi à jeudi par un séisme de magnitude 5,1 ayant fait neuf blessés, la participation a atteint les 4,3% à 10H00 (09H00 GMT).

Le taux d'abstention avait dépassé les 57% aux élections législatives du 10 mai, organisées dans la foulée des réformes lancées par le président Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 1999, pour parer à un Printemps arabe.

Le chef de l'Etat a voté en fin de matinée à El Biar, sur les hauteurs d'Alger, accompagné de ses deux neveux et de son frère, Abderrahim Bouteflika.

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal s'est dit "convaincu que le scrutin sera un succès" d'autant que les futurs maires "disposeront de plus larges prérogatives", au terme des réformes présidentielles.

Pour lutter contre l'abstention, les autorités ont accordé "une autorisation spéciale d'absence rémunérée" pour jeudi.

Plus de 21 millions d'Algériens doivent renouveler 1.541 municipalités et 48 assemblées départementales. Ce scrutin met aux prises 52 formations politiques et 197 listes indépendantes.

Le Front de libération nationale (FLN, présidentiel), déjà majoritaire à l'Assemblée nationale, s'attend à une victoire "écrasante".

La majorité des formations en lice ont mis en garde contre la fraude. A Alger, les candidats de six partis, dont des membres du FLN, ont formé un front pour "surveiller les urnes", dénonçant une falsification des listes électorales.

Aucun appel au boycott n'a été enregistré en Algérie mais le chef historique du Front islamique du salut (FIS, dissous), Abassi Madani, a appelé depuis le Qatar où il est établi, à "un boycott massif de ce scrutin" pour "mettre à nu le régime algérien et ses pratiques répressives".

Ouverts à 08H00 (07H00 GMT), les bureaux de vote devaient fermer à 18H00 GMT, mais des prolongations d'une heure pourraient avoir lieu au cas par cas. Les résultats devraient être annoncés tard en soirée ou vendredi matin par le ministère de l'Intérieur.

abh/bmk/tg/vl

PLUS:afp