NOUVELLES
29/11/2012 06:15 EST | Actualisé 29/01/2013 05:12 EST

La principale raffinerie libyenne stoppée par des manifestants

La raffinerie de pétrole de Zawiyah dans l'ouest libyen, qui fournit environ 70% du carburant consommé dans le pays, est bloquée par d'anciens combattants rebelles réclamant des soins médicaux, a annoncé jeudi le responsable du site.

"Un sit-in de blessés devant la raffinerie a empêché les employés de se rendre à leur travail", a déclaré Imed ben Koura, président du Conseil d'adminuistration de la raffinerie, cité par l'agence libyenne Lana.

Selon des témoins, une vingtaine d'ex-rebelles bloquent depuis mercredi soir l'accès à la raffinerie pour réclamer des soins pour les blessures subies pendant le conflit contre le régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Début novembre, ces manifestants avaient déjà bloqué le travail à la raffinerie durant quatre jours, pour les mêmes motifs. Ce sit-in avait coûté à l'Etat 30 millions de dollars, selon le ministère de Pétrole.

Jeudi, des files d'attente ont commencé à se former devant les stations-services dans la capitale bien que M. ben Koura ait assuré qu'il n'y avait pas de risque de pénurie de carburant. Le pays, a-t-il précisé a importé ces dernières semaines une grande quantité de carburant.

La Libye, un riche pays pétrolier qui produit environ 1,6 million de barils par jour, importe du pétrole raffiné, les raffineries du pays ne couvrant pas toute la consommation du pays en carburant.

Les Libyens cherchent souvent à obtenir des soins médicaux à l'étranger en raison des mauvaises conditions d'accueil dans les hôpitaux du pays. Un programme mis en place par le gouvernement de faire soigner les anciens rebelles à l'étranger a été arrêté après de nombreux abus.

ila/tp

PLUS:afp