NOUVELLES

Irak: quatre gardes du corps de Tarek al-Hachémi condamnés à mort

29/11/2012 08:09 EST | Actualisé 29/01/2013 05:12 EST

La justice irakienne a condamné à mort jeudi quatre gardes du corps du vice-président sunnite Tarek al-Hachémi pour le meurtre d'un officier de la défense civile et de sa femme, a déclaré à l'AFP un porte-parole judiciaire.

Les verdicts ont été prononcés par la Cour pénale centrale pour ces meurtres perpétrés à Bagdad en 2011, a indiqué le porte-parole du Conseil supérieur de la Justice, Abdelsattar Bayraqdar.

Début novembre, huit gardes du corps de M. Hachémi avaient déjà été condamnés à mort.

Les verdicts prononcés jeudi portent à un total de douze le nombre de condamnations à mort visant des gardes du vice-président, sans que l'on puisse savoir dans l'immédiat si certains d'entre eux ont été condamnés plusieurs fois.

M. Hachémi, critique virulent du Premier ministre chiite Nouri al-Maliki, a lui-même été condamné à mort par contumace pour meurtres.

Réfugié en Turquie, il rejette toutes les accusations retenues contre lui, assurant qu'elles ont été montées de toutes pièces pour des raisons politiques.

Accusé en décembre 2011 d'avoir dirigé un escadron de la mort dans lequel ses gardes du corps et son secrétaire aurait également joué un rôle, M. Hachémi avait été condamné par contumace une première fois le 9 septembre pour le meurtre d'une avocate et d'un général.

Depuis, deux autres condamnations à mort ont été prononcées à son encontre, l'une pour un complot contre un responsable de la sécurité, l'autre dans une affaire de tentative d'attentat visant des pèlerins chiites.

sf/wd/tg/vl

PLUS:afp