NOUVELLES
28/11/2012 07:27 EST | Actualisé 28/01/2013 05:12 EST

URGENT ¥ Deux hautes instances judiciaires égyptiennes dénoncent le décret du président

La Haute cour constitutionnelle a jugé mercredi injustifiées les accusations de partialité du président égyptien Mohamed Morsi à son encontre alors que la Cour de cassation a annoncé la suspension de ses travaux jusqu'à ce qu'il retire son décret controversé.

Le décret du 22 novembre qui a renforcé les pouvoirs de M. Morsi a provoqué une crise sans précédent dans le pays depuis l'élection du président en juin dernier.

mon/jaz/vl/tp

PLUS:afp