NOUVELLES
28/11/2012 02:33 EST | Actualisé 28/01/2013 05:12 EST

Téhéran dénonce la résolution de l'ONU sur les droits de l'homme en Iran

L'Iran a accusé mercredi les pays occidentaux d'utiliser la question des droits de l'homme à des fins politiques, au lendemain de l'adoption par l'Assemblée générale des Nations unies d'une résolution condamnant "les violations" dans le pays.

"Les mécanismes des droits de l'homme aux Nations unies sont devenus un jouet aux mains des pays occidentaux", a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes Ramin Mehmanparast dans un communiqué diffusé par l'agence IRNA.

La question des droits est "mal utilisée" par l'Occident afin d'"exagérer et dresser un sombre portrait" de Iran, a-t-il ajouté.

Tout cela, selon lui, alors que les pays occidentaux ont "fermé les yeux sur les graves antécédents de leurs pays alliés et sont incapables de répondre aux nombreuses violations à l'encontre de leurs propres citoyens", a-t-il poursuivi, sans préciser.

L'Assemblée générale de l'ONU a adopté mardi une résolution condamnant "des violations graves et récurrentes des droits de l'homme" en Iran.

Il dénonce notamment la pratique de la torture, "l'application de la peine de mort en l'absence de garanties internationalement reconnues", l'augmentation du nombre des exécutions capitales, ainsi qu'une discrimination envers les femmes et les membres de minorités ethniques ou religieuses.

Le texte demande au gouvernement iranien de "libérer immédiatement et sans condition tous ceux qui ont été arrêtés et détenus de manière arbitraire pour avoir simplement exercé leur droit de se rassembler pacifiquement".

La résolution n'est pas contraignante. Elle doit être soumise à un vote de l'Assemblée générale des Nations unies en décembre.

mod/ggy/hj

PLUS:afp