NOUVELLES
28/11/2012 02:12 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

L'Iran accuse les Etats-Unis de 8 violations de son espace aérien en octobre

Les forces américaines ont violé à huit reprises l'espace aérien iranien durant le mois d'octobre, selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères qui a indiqué que Téhéran avait officiellement protesté auprès du Conseil de sécurité de l'ONU.

"En octobre, nous avons enregistré huit violations de l'espace aérien iranien par la marine américaine", a déclaré Ramin Mehmanparast dans un communiqué cité mercredi par les médias.

"Nous avons adressé deux lettres au secrétaire général de l'ONU et au Conseil de sécurité pour protester contre ces violations, et demander que les Etats-Unis respectent notre souveraineté" territoriale, a-t-il ajouté, sans donner de détails sur la nature de ces violations.

Il a simplement indiqué que le dernier incident --le seul à avoir été jusqu'à présent rendu public-- avait eu lieu le 1er novembre, lorsqu'un drone d'observation américain MQ-1 avait été attaqué par deux avions de combat iraniens au dessus du Golfe.

Téhéran a affirmé que ses avions avaient ouvert le feu alors que le drone effectuait une mission de renseignement au dessus du principal terminal pétrolier iranien sur l'île de Kharg, alors que Washington a assuré que l'appareil, qui n'a pas été endommagé, se trouvait dans l'espace aérien international.

Selon l'ambassadeur d'Iran à l'ONU Mohammad Khazaei cité par le quotidien Gouvernemental Iran Daily, sept autres vols de drones américains auraient violé en octobre l'espace aérien iranien au dessus de la région de Bouchehr, où se trouve le terminal de Kharg mais aussi la seule centrale nucléaire iranienne.

Selon M. Khazaei, Téhéran a mis en garde, dans sa protestation, contre "les conséquences négatives de tout acte provoquant ou dangereux, dont le gouvernement des Etats-Unis serait seul responsable".

"Tout pays violant notre territoire fera face à une sérieuse réaction de l'Iran", a affirmé de son côté M. Mehmanparast.

Les Etats-Unis et d'autres pays occidentaux soupçonnent l'Iran de vouloir fabriquer la bombe atomique sous couvert de programme nucléaire civil.

fpn-lma/vl

PLUS:afp