NOUVELLES
28/11/2012 05:44 EST | Actualisé 28/01/2013 05:12 EST

Le mufti d'Arabie dénonce les manifestations comme contraires à l'islam

Le mufti d'Arabie saoudite a affirmé que les manifestations étaient contraires à l'islam et ne servaient qu'à propager le chaos, rapporte mercredi la presse du royaume, où les manifestations sont interdites.

"Les appels à manifester n'ont aucun lien avec l'islam, car la religion prône la concertation", a affirmé cheikh Abdel Aziz Al-cheikh, lors d'une conférence mardi soir.

"Les manifestations sont un concept dangereux qui ne mène qu'au chaos", a-t-il souligné.

"Nos ennemis pourront profiter (des manifestations) comme ils l'ont fait dans certains pays musulmans pour répandre le chaos", a-t-il estimé.

Le mufti d'Arabie s'est dit convaincu que "ce qui se produit dans le monde arabe et musulman est le résultat de l'éloignement de la religion et de la désobéissance aux dirigeants, ainsi que l'intervention de parties étrangères".

Les manifestations sont très rares dans le riche royaume pétrolier qui les interdit.

Mardi, la police a dispersé à Ryad une quarantaine de proches de détenus islamistes qui réclamaient la libération des leurs. Des manifestations sont également régulièrement organisées dans la province orientale du royaume, où se concentre la minorité chiite, qui se plaint de discrimination.

str-aa/at/tg/vl

PLUS:afp