FEMINISME - "Dans ma génération, on n'a pas besoin d'être féministe". Cette phrase prononcée par Carla Bruni-Sarkozy dans une interview au magazine Vogue reste en travers de la gorge de nombreux internautes.

Avec le hashtag #ChèreCarlaBruni, ils expliquent à l'ex-première dame pourquoi -selon eux- le féminisme reste indispensable en 2012. Un mouvement lancé par l'association Osez le féminisme. Pourtant en 2011, Carla Bruni-Sarkozy avait soutenu un appel un appel lancé par Osez le féminisme et intitulé : "Sexisme : ils se lâchent, les femmes trinquent".

Interrogée par Le Lab à la sortie du Conseil des ministres mercredi, Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement et ministre des Droits des femmes, a estimé que le féminisme "est un combat pour l'égalité des sexes, pas pour la domination d'un sexe sur l'autre". "On a besoin que tout le monde soit féministe, a-t-elle dit.

Si chacun donne à la notion de féminisme le sens qu'il entend, un extrait de la définition donnée par Larousse : "Mouvement militant pour l'amélioration et l'extension du rôle et des droits des femmes dans la société (...) : droit à l'avortement, accès libre et gratuit à la contraception, égalité des salaires à travail égal, dénonciation de toute forme de discrimination sexiste, information des femmes sur leurs droits, au regard notamment des violences conjugales, parité en politique, etc.".

Regardez quelques-uns des tweets envoyés à Carla Bruni-Sarkozy :

Loading Slideshow...

Lire aussi :
» BLOG - Valerie Trierweiler, pourquoi les féministes doivent la soutenir
» BLOG - L'art doit devenir le lieu de contestation des inégalités
» "On n'a pas besoin d'être féministe dans ma génération"