NOUVELLES
27/11/2012 01:23 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

Mélanger certains médicaments et du pamplemousse peut être dangereux (étude canadienne)

L'association de plus de 85 médicaments avec du pamplemousse peut entraîner des troubles médicaux graves, voire entraîner la mort, indique une étude réalisée par un scientifique canadien.

Le chercheur à l'origine de l'étude, David Bailey, avait déjà établi il y a 20 ans ce lien dangereux mais ses derniers travaux, publiés lundi dans le Journal de l'Association médicale canadienne, démontrent que le nombre de médicaments susceptibles de mal réagir avec cet agrume a augmenté exponentiellement.

Beaucoup sont des produits prescrits dans la vie de tous les jours, y compris des anti-cancéreux, des traitements du coeur ou encore des médicaments contre la schizophrénie. Tous sont administrés par voie orale.

Selon ce chercheur, le nombre de médicaments alliés à du pamplemousse et pouvant entraîner des complications graves a grimpé de 17 à 43 rien qu'en quatre ans.

"A moins que les professionnels de la santé soient conscients que les troubles qu'ils constatent peuvent être liés à la consommation récente de pamplemousse par le patient, il est très improbable qu'ils enquêtent", indique-t-il.

Car la plupart du temps, déplore-t-il, les malades ne déclarent pas que ce fruit fait partie de leur alimentation et les médecins ne pensent pas à les interroger à ce sujet.

Le danger posé par le pamplemousse vient du fait que quand il est mélangé à certains médicaments, il bloque le fonctionnement d'une enzyme qui d'ordinaire permet l'assimilation des produits médicaux. Et de fait, le médicament pénètre sans être transformé dans le système sanguin, ce qui peut entraîner des surdoses.

Et selon le chercheur canadien, même une consommation limitée de pamplemousse peut produire les effets indésirables: l'absorbtion d'un seul verre de jus de pamplemousse peut notamment entraîner une hémorragie du système digestif, des troubles rénaux, des problèmes de respiration ou même la mort.

D'autres agrumes comme les oranges amères ou des citrons verts peuvent avoir des effets similaires, mais ils ont été moins étudiés, remarque le scientifique.

amc/sab/rap

PLUS:afp