NOUVELLES
27/11/2012 09:03 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

Le stationnement payant irrite des résidents dans le quartier Saint-Sauveur

Les résidents de Saint-Sauveur devront désormais se procurer une vignette pour stationner leurs véhicules dans les rues du quartier. Une décision de la Ville qui déplaît à de nombreux citoyens.

Les vignettes de stationnement sont en vente à compter de mardi au coût de 75 $ pour les résidents et 100 $ pour les commerçants. La Ville adopte cette mesure afin de pallier le manque de stationnements dans les rues du quartier.

Plusieurs résidents du quartier se sont plaints que des travailleurs non résidents occupent la majorité des stationnements disponibles durant la journée. Selon une étude de la Ville, le deux tiers des places sont occupés par des travailleurs de la haute-ville. Le phénomène a pris de l'ampleur dans les cinq dernières années.

La Ville a donc déterminé un périmètre où les vignettes de stationnement seront obligatoires pour se stationner plus d'une heure et demie durant la journée. Il se situe entre le boulevard Charest et la rue Arago et d'est en ouest à partir de la rue Marie-de-l'Incarnation jusqu'à Langelier.

Citoyens furieux

Plusieurs citoyens sont mécontents de cette nouvelle mesure. Ils soutiennent que le périmètre est trop grand et que le problème de manque de stationnement n'est pas généralisé dans le quartier. Le secteur de la rue d'Arago plus près de la haute-ville pose davantage problème, selon eux. Selon Henri Chalem, la vignette est une nouvelle façon pour la ville de récupérer de l'argent.

« Ça va être exponentiel, on va payer des taxes déguisées. Je suis écoeuré! Moi, mon salaire n'augmente pas. Je trouve ça cheap », déplore-t-il. Comme M. Chalem, d'autres citoyens rencontrés dans Saint-Sauveur dénonçaient la décision de la Ville.

Huguette Ferland a l'impression de payer pour un problème qui ne la concerne pas. « La rue me semble que ça appartient à tout le monde. Quand on va avoir de la visite, ils ne pourront pas avoir de vignettes parce qu'ils ne restent pas ici. »

Les vignettes de stationnement sont en vente à partir de 8 h 30 mardi matin, mais les citoyens bénéficieront d'une période de grâce.

Des contraventions seront distribuées à partir du 10 décembre.

PLUS: