NOUVELLES

Le président mexicain veut plus d'intégration économique nord-américaine

27/11/2012 03:14 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

Le président mexicain élu Enrique Peña Nieto a plaidé mardi à Washington pour une plus grande intégration économique des Etats-Unis, du Mexique et du Canada, avant de rencontrer la chef de la minorité démocrate à la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi.

La visite du président mexicain, qui sera investi dans son pays samedi, est une occasion "de jeter les ponts du dialogue et (de mener) une discussion permanente (...) afin de permettre une meilleure intégration de la région Amérique du nord", a déclaré M. Peña Nieto devant la presse au Congrès.

Les Etats-Unis, le Mexique et le Canada font tous les trois partie depuis 1994 de l'Accord de libre-échange nord-américain (Alena).

Nancy Pelosi a assuré pour sa part que la réforme migratoire serait l'un des premiers dossiers mis au programme de la Chambre. "Nous espérons travailler ensemble pour renforcer les relations entre les Etats-Unis et le Mexique". "Nous sommes optimistes", a déclaré Mme Pelosi.

Le président mexicain a rencontré dans la matinée la secrétaire américaine à la Sécurité intérieure, Janet Napolitano, et doit être reçu par le président américain Barack Obama à 15H40 (20H40 GMT).

La présidence américaine avait fait savoir que la rencontre serait consacrée à "un ensemble de questions bilatérales, régionales et mondiales", en particulier la sécurité de la frontière terrestre que partagent les deux pays.

Les Etats-Unis, qui partagent plus de 3.000 km de frontière avec le Mexique, collaborent étroitement avec ce pays pour empêcher la drogue d'être acheminée sur son territoire.

M. Peña Nieto a réaffirmé mardi qu'il souhaitait réorienter les relations avec les Etats-Unis au-delà de leur lutte commune contre le trafic de drogue, qui a été au centre des relations bilatérales ces dernières années. "Nous sommes confrontés à un même défi important, la création d'emplois", a-t-il dit.

Le président mexicain doit aussi rencontrer le chef de file des démocrates au Sénat, Harry Reid, avant de se rendre mercredi au Canada où il sera reçu par le Premier ministre Stephen Harper.

L'élection de M. Peña Nieto en juillet a marqué le retour à la tête de l'Etat mexicain du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), au pouvoir au Mexique pendant 71 ans, de 1929 à 2000.

jz/are/bdx

PLUS:afp