NOUVELLES
27/11/2012 12:01 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

Le Britannique Ben Ainslie renonce aux Jeux olympiques pour la Coupe America

PARIS - La légende de la voile Ben Ainslie a mis un terme à sa carrière olympique pour se consacrer à la conquête de la Coupe America.

Le Britannique est devenu le marin le plus titré de l'histoire des Jeux, à Londres, cet été. Déjà détenteur d'une médaille d'argent et de trois en or, il a décroché dans la capitale britannique un quatrième titre consécutif, surpassant le Danois Paul Elvstrom.

«Renoncer aux Jeux olympiques n'a pas été une décision facile à prendre. J'ai voulu m'accorder du temps après les Jeux de Londres pour réfléchir à mon avenir et à mon prochain défi, a expliqué Ainslie dans un communiqué publié sur son site officiel.

«La Coupe America a toujours été un objectif pour moi. Avec le nouveau format des séries de régates et la promotion plus grande de cet événement, je suis confiant dans nos moyens de bâtir une équipe commercialement viable et d'être compétitif pour la 35e édition de la Coupe America.»

Depuis la création de la Coupe America en 1851, la Grande-Bretagne n'a jamais remporté ce trophée. Ainslie ne sera pas prêt pour la 34e édition qui débutera en septembre 2013 à San Francisco. Mais le Britannique participera aux séries de régates 2012-2013 de la Coupe America, qui sont un entraînement pour la prestigieuse compétition nautique.

A seulement 35 ans, Ainslie renonce à la quête d'un cinquième sacre olympique aux Jeux de Rio en 2016.

«Lorsque je regarde en arrière, il y a eu tellement de moments mémorables: de la première médaille olympique à Atlanta il y a 16 ans au rôle de porte-drapeau lors de la cérémonie de clôture à Londres en 2012», a confié Ainslie.

«Londres fut une olympiade vraiment spéciale. Concourir à la maison et devant son public, je ne crois pas qu'il y ait quelque chose de plus fort. Mais je dois avancer et il est temps pour moi de me consacrer au prochain défi de ma carrière.»

Ainslie a également gagné dix titres de champion du monde. Il est souvent dépeint comme «le plus grand navigateur britannique qui ait vu le jour depuis Nelson», le célèbre amiral qui avait défait la flotte franco-espagnole à la bataille de Trafalgar (1805) en y perdant la vie.

PLUS:pc