NOUVELLES
27/11/2012 12:21 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

La FIFA et le Brésil tentent de montrer que tout va bien entre eux

SAO PAULO - À l'occasion d'une semaine agitée dans le monde du football brésilien, la FIFA et les dirigeants du comité organisateur local de la Coupe du monde de 2014 tentent de montrer que rien n'a altéré la bonne entente entre eux, et que tout le monde est sur la même longueur d'ondes.

Les représentants de la FIFA sont arrivés afin de finaliser l'inspection de trois villes hôtes, soit Rio de Janeiro, Curitiba et Sao Paulo. Ils participeront aussi à une réunion du comité organisateur local, mercredi, en plus de superviser le tirage au sort qui aura lieu samedi en vue de la Coupe des Confédérations qui sera disputée l'an prochain.

Ces activités se dérouleront à un moment de tumulte. Le Brésil n'a plus de sélectionneur alors qu'il y a des disputes à l'interne au sein de la fédération nationale, un membre local du comité exécutif de la FIFA a vu sa résidence faire l'objet d'une perquisition de la part de la police dans le cadre d'une enquête sur des crimes financiers, et certains projets de la Coupe du monde ont été rayés de la liste des travaux d'infrastructures initialement prévus par le gouvernement.

Et à un moment où des dates-butoir plus serrées compliquent le défi du Brésil d'être prêt à temps pour la Coupe des Confédérations et la Coupe du monde de 2014, la FIFA et les organisateurs locaux insistent pour dire qu'ils fonctionnent dans l'harmonie.

«Il n'y a aucun problème en ce qui concerne la relation entre la FIFA et le comité organisateur local, a déclaré le secrétaire général de la FIFA Jerome Valcke. Nous n'avons pas de problème avec le gouvernement brésilien ou les 12 villes hôtes. Ce sont nos représentants.»

La FIFA dit avoir confiance que le gouvernement brésilien saura résoudre tous les problèmes qui auront besoin d'être réglés.

L'organisme de régie du football mondial a accordé un important vote de confiance, ce mois-ci, quand elle a fait exception à la règle en approuvant les six villes hôtes de la Coupe des Confédérations même si elle sait que certains stades ne seront prêts que peu de temps avant le tournoi prévu en juin.

«Deux stades seront livrés au milieu d'avril, bien plus tard que prévu, mais notre comité technique a dit que tout était conforme et nous devons leur faire confiance, a affirmé Valcke. Le gouvernement a donné sa parole et promis que les travaux seront terminés, et nous devons croire les gens.»

PLUS:pc