NOUVELLES
27/11/2012 07:56 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

Gaza: Israël dit avoir visé un membre de la famille Dallou, dont 10 ont péri

L'armée israélienne a assumé mardi la responsabilité d'une frappe qui a tué le 18 novembre 10 membres d'une même famille à Gaza, affirmant avoir visé l'un d'entre eux, "appartenant à la branche armée du Hamas", et précisant qu'il ne s'agissait "pas d'une erreur".

La frappe, la plus meurtrière de l'opération "Pilier de défense" lancée par Israël du 14 au 21 novembre dans la bande de Gaza, que gouverne le Hamas, avait détruit une maison dans la ville de Gaza, faisant au total 12 morts, dont dix membres de la famille Dallou et deux voisins.

Parmi les victimes figure Mohammad Jamal al-Dallou, 29 ans, agent dans une unité de la police des autorités du Hamas, chargée de la sécurité et de la protection des personnalités.

L'armée israélienne avait initialement indiqué avoir visé un chef militaire du Hamas en charge des tirs de roquettes du nom de Yehia Rabiea, sans être en mesure de préciser s'il se trouvait dans la maison.

Mais une porte-parole de l'armée israélienne, Avital Leibovich, a déclaré mardi à l'AFP que la cible du raid était Mohammad Jamal al-Dallou.

"Ce père de famille était un terroriste connu, appartenant à la branche militaire du Hamas. Il n'y a pas eu d'erreur de l'armée israélienne", a-t-elle insisté.

"C'est tragique qu'un responsable terroriste se cache parmi des civils, mais cela fait malheureusement partie des tactiques employées par le Hamas et le Jihad islamique", a poursuivi le lieutenant-colonel Leibovich.

La mort de la famille Dallou a ému l'opinion internationale.

"Le massacre de la famille Dallou ne restera pas impuni", avaient averti les Brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas.

Au moins 166 Palestiniens, en majorité des civils, selon les services d'urgences et les organisations de défense de droits de l'Homme à Gaza, ont péri en huit jours, ainsi que six Israéliens, quatre civils et deux soldats, selon la police et l'armée israéliennes.

dms-gde/sst/agr/feb

PLUS:afp