Le groupe informatique américain Apple a renvoyé une nouvelle personne jugée responsable du fiasco de son application de cartographie Apple Maps en septembre, affirme mardi le site internet spécialisé AllthingsD.com en citant une source proche du dossier.

La victime est Rich Williamson, qui avait supervisé le développement du logiciel de cartographie proprement dit, précise le site.

Apple avait déjà annoncé fin octobre le départ de son vice-président chargé du système d'exploitation mobile iOS, Scott Forstall, qui selon la presse avait refusé d'endosser la responsabilité de l'échec du lancement.

Apple Maps avait été intégré fin septembre à iOS, qui fait fonctionner l'iPhone et l'iPad, en remplacement d'une application concurrente de Google, mais n'était clairement pas au point. L'ampleur des critiques avait obligé le directeur général d'Apple, Tim Cook, à faire des excuses publiques.