NOUVELLES
27/11/2012 04:28 EST | Actualisé 27/01/2013 05:12 EST

Calgary-Centre: la PM Alison Redford pointe Trudeau et McGuinty du doigt

TORONTO - La première ministre de l'Alberta, Alison Redford, soutient que les commentaires anti-albertains prononcés récemment par deux députés libéraux fédéraux ont eu un impact sur les résultats serrés de l'élection complémentaire dans la circonscription de Calgary-Centre, lundi.

La semaine dernière, Justin Trudeau, considéré comme favori dans la course à la direction du Parti libéral du Canada, a dû s'excuser pour des propos tenus en 2012 lors d'une entrevue à l'émission «Les Francs-tireurs». Le député montréalais avait imputé les problèmes du Canada au fait que ce sont des Albertains qui contrôlent l'ordre du jour à Ottawa.

Le libéral ontarien David McGuinty avait également qualifié les députés albertains de «marionnettes» de l'industrie pétrolière, leur suggérant de «retourner chez eux». Ces commentaires l'ont d'ailleurs poussé à quitter son poste de porte-parole libéral en matière de ressources naturelles.

La première ministre albertaine, une conservatrice, estime que ceux qui aspirent à jouer un rôle de leader national ne devraient pas promouvoir la division des Canadiens.

Selon Mme Redford, il ne faudrait pas croire que les libéraux sont moribonds dans l'ouest du Canada. Elle se montre toutefois heureuse que les conservateurs aient conservé la circonscription de Calgary-Centre, où elle habite.

La conservatrice Joan Crockatt a remporté l'élection complémentaire par une faible marge d'un millier de voix, après avoir été au coude-à-coude toute la soirée avec son adversaire libéral Harvey Locke.

Deux autres élections complémentaires avaient lieu lundi. Le Parti conservateur a conservé son siège dans la circonscription de Durham, en Ontario, alors que le Nouveau Parti démocratique s'est maintenu dans Victoria, en Colombie-Britannique.

PLUS:pc