NOUVELLES
27/11/2012 03:13 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

Attentat à la voiture piégée contre la police près de Damas (ONG)

Un attentat à la voiture piégée a été perpétré mardi près d'un barrage des forces de l'ordre dans une zone au sud de Damas où l'armée continuait de se déployer en masse pour tenter d'en chasser les rebelles, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Une voiture piégée a explosé à l'aube contre un barrage de la police militaire à Jdeidet Artouz, tuant au moins deux soldats de cette unité", a annoncé l'OSDH, une organisation basée au Royaume-Uni qui s'appuie sur un réseau de militants et de sources médicales civiles et militaires à travers la Syrie.

L'explosion "a été suivie de tirs intenses, tandis que l'armée poursuivait son déploiement dans les champs entre Kafar Soussé et Daraya", a ajouté l'OSDH.

Kafar Soussé est un quartier sud-ouest de Damas à quelque km de Daraya.

L'armée cherche actuellement à chasser les rebelles des zones de vergers qui bordent la capitale et leur servent de bases arrière depuis que les combats ont gagné cet été les quartiers sud de Damas.

Dans la même région, des combats se déroulaient à Mouadamiya al-Cham et Daraya, qui fut le théâtre d'un massacre en août, selon l'opposition. Ces deux villes sont acquises à la rébellion.

Par ailleurs, au moins cinq personnes ont été tuées et une trentaine ont été blessées dans un raid aérien mardi dans le nord-ouest de la Syrie, a affirmé l'OSDH.

"Il y a eu selon un bilan initial cinq morts et 30 blessés lors d'un bombardement à 2 km de la ville d'Idleb, sur une route menant au village d'Ain Chib, à proximité d'un pressoir à olives", indique cette organisation.

Les Comités locaux de coordination (LCC), qui animent la contestation de manière pacifique sur le terrain, ont dénoncé un "nouveau massacre du régime. Le bombardement contre un pressoir a tué 20 personnes et blessé des dizaines d'autres".

Des raids aériens ont également visé la ville de Maaret al-Noomane, sur la route entre Damas et Alep et des combats ont eu lieu à l'entrée sud de la localité, selon l'OSDH.

La Syrie est secouée depuis mars 2011 par une révolte populaire contre le régime de Bachar al-Assad, devenue conflit armé, qui a fait plus de 40.000 morts, selon une ONG syrienne.

ser/sk/feb

PLUS:afp