NOUVELLES

Wall Street ouvre en baisse, inquiète pour la Grèce et le budget américain

26/11/2012 10:12 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

La Bourse de New York a ouvert en baisse lundi, surveillant nerveusement la reprise des discussions à Washington sur le budget américain et une réunion des créanciers de la Grèce en quête d'un compromis pour réduire sa dette: le Dow Jones cédait 0,60% et le Nasdaq 0,10%.

Vers 14H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average reculait de 78,52 points à 12.931,16 points, repassant sous le seuil symbolique de 13.000 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 2,89 points à 2.963,96 points.

L'indice élargi Standard and Poor's 500 abandonnait 7,13% (-0,51 points) à 1.402,02 points.

Wall Street avait fini en nette hausse une séance écourtée par les fêtes de Thanksgiving aux États-Unis vendredi, encouragée par les achats frénétiques des consommateurs américains lors du "Black Friday": le Dow Jones avait pris 1,35% à 13.009,68 points, et le Nasdaq 1,38% à 2.966,85 points.

Après les festivités de Thanksgiving, les nouvelles macroéconomiques et politiques revenaient au centre de l'attention des courtiers lundi "alors que les dirigeants américains et européens se réunissent pour discuter de leurs problèmes fiscaux respectifs", a souligné Karee Venema, de Schaeffer's Investment Research.

Aux Etats-Unis, les élus du Congrès américain revenaient à Washington pour négocier avec Barack Obama un accord sur le déficit, afin d'éviter un "mur budgétaire", à savoir un ensemble de coupes automatiques des dépenses et des budgets des ministères, et une hausse d'impôts pour tous les ménages, même les plus modestes.

L'approche de cette menace budgétaire risquant de faire replonger l'économie américaine en récession en l'absence d'accord avant la fin de l'année, les opérateurs deviennent "de plus en plus mal à l'aise", ont indiqué les experts de Charles Schwab.

Les regards étaient également tournés vers Bruxelles où les ministres des Finances de la zone euro et les autres créanciers publics de la Grèce - Fonds monétaire international et Banque centrale européenne - tentaient de se mettre d'accord sur le versement du prêt à Athènes et les moyens de réduire la dette du pays.

Après le bond du marché vendredi, porté par le rythme soutenu d'achats des consommateurs américains lors du "Black Friday", où ils se sont vu offrir des rabais importants au lendemain du jour férié de Thanksgiving, les courtiers surveillaient lundi les premiers chiffres du "Cyber Monday".

Ce jour-là, les réductions des prix à l'achat se concentrent sur la toile.

Le marché obligataire progressait. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,651% contre 1,692% vendredi, et celui à 30 ans à 2,785% contre 2,830%.

ppa/soe/bdx

PLUS:afp