VIDEO
26/11/2012 02:45 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

L'auteur du film islamophobe «L'Innocence des musulmans» ne regrette rien

AP
In this image from video provided by CBS2-KCAL9, Nakoula Basseley Nakoula, the man behind the anti-Muslim movie that has inflamed the Middle East, is escorted by Los Angeles County sheriff's deputies from his home, early Saturday, Sept. 15, 2012, in Cerritos, Calif. Nakoula, 55, was interviewed by federal probation officers at a Los Angeles sheriff's station but was not arrested or detained, authorities said early Saturday. (AP Photo/CBS2-KCAL9) MANDATORY CREDIT CBS-KCAL9, LOS ANGELES OUT, LOS ANGELES TV OUT

WASHINGTON - L'auteur du film islamophobe "L'Innocence des musulmans" qui dépeignait le prophète Mahomet comme un voyou aux pratiques déviantes et a enflammé le monde musulman, n'a aucun regret, affirme le New York Times lundi.

"Avant d'écrire le script, je me serais immolé par le feu sur la place publique pour faire passer au peuple américain et au monde le message auquel je crois", a affirmé Nakoula Basseley Nakoula, répondant par écrit aux questions du quotidien publiées lundi.

Le film a offensé de nombreux musulmans et déclenché en septembre une vague de protestations anti-américaines au Moyen-Orient qui a fait plus de 30 morts.

M. Nakoula, 55 ans, condamné en 2009 pour fraude bancaire, avait été arrêté le 27 septembre à Los Angeles pour violation de sa liberté conditionnelle. Il purge pour cela une peine d'un an de prison et ne s'était pas exprimé depuis son incarcération, selon le quotidien.

L'homme cite le meurtre de 13 personnes sur la base militaire de Fort Hood au Texas en novembre 2009 --des faits pour lesquels un psychiatre militaire musulman a été inculpé-- comme la preuve des "atrocités" commises "au nom d'Allah". "J'ai été encore plus bouleversé et enragé" après la tuerie de Fort Hood, dit ce chrétien copte émigré d'Egypte.

La bande-annonce du film faisait 14 minutes mais le Times confirme l'existence d'une version longue de 1H40 que des gens ont pu voir en DVD.

"Mon père n'est pas le diable", indique Abanob Nakoula, le fils du producteur, au journal: "Il a eu une vie difficile, il a fait quelque chose, le film, auquel il croyait, qui n'était pas contraire à la constitution (américaine). Il a toujours dit +ne combats pas les musulmans, combats leur idéologie+".

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifs dans le monde musulman