NOUVELLES
26/11/2012 11:49 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

Raikkonen a coûté très cher

Kimi Raikkonen a fait rigoler tout le monde à Interlagos en empruntant une voie de service durant la course. Il a été la belle (mais coûteuse) surprise de cette saison 2012.

Le pilote finlandais a terminé au 3e rang du classement des pilotes, contre toute attente, avec 207 points, battant le coéquipier de Sebastian Vettel, Mark Webber, et les deux pilotes McLaren. C'est sa régularité qui a fait la différence. Il a marqué des points dans 19 des 20 courses et est monté sept fois sur le podium.

Et il a remporté le Grand Prix d'Abou Dhabi, confirmant qu'il n'avait rien perdu de sa touche. Un succès inespéré à son retour en F1 après deux ans d'absence. Un succès qui coûte cher à l'équipe Lotus, puisqu'on apprend qu'une partie de sa rémunération provient de ses points marqués. Comme l'a confirmé l'actionnaire majoritaire de l'équipe.

« « Je connais suffisamment bien Kimi pour ne pas être surpris, on savait qu'il pourrait viser le top 5. Mais nous ne nous attendions pas à ce qu'il marque autant de points, a dit Gérard Lopez au magazine allemand Auto Motor und Sport. Mais nous avons réglé le problème, il a accepté qu'on modifie notre façon de le payer. Kimi aura son argent tel que prévu au contrat. »

« Kimi a rendu ce qu'on attendait [de lui], de manière hyper convaincante, car c'est un grand champion. Il l'a encore prouvé. Et l'investissement est bon pour nous, car nous avons eu une plus grande couverture TV », a précisé M. Lopez.

L'équipe et le Finlandais s'étaient entendus par contrat pour que ce dernier puisse renouveler son entente s'il était satisfait de ses résultats. Raikkonen a exercé son option et continuera avec Lotus en 2013.

Mais il ne fallait pas qu'au-delà des résultats, le caractère imprévisible et fantasque de Raikkonen fasse peur aux éventuels investisseurs.

« On savait aussi qu'il marchait beaucoup à l'affectif, et qu'on avait une écurie correspondant bien à ce type de personnalité. Son contrat a déjà été prolongé, parce que l'extension était prévue au départ, et sa personnalité n'a pas gêné Coca-Cola au moment de nous rejoindre pour 2013 », a expliqué M. Lopez.

Le géant américain a en effet confirmé les rumeurs voulant qu'il s'intéresse à la F1. Mais au lieu d'investir dans le championnat lui-même, comme on le croyait, Coca-Cola a choisi de s'associer à une équipe, Lotus, par le biais d'une de ses 500 marques, les boissons énergisantes Burn.

Kimi Raikkonen s'avère une pièce maîtresse de la visibilité marketing de l'équipe. En espérant que la voiture 2013 soit aussi bonne que celle de cette saison, pour qu'il puisse continuer à s'exprimer en piste.

PLUS: