NOUVELLES
26/11/2012 07:57 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

Nouveau camp avant la fin de l'année en Jordanie pour les réfugiés syriens

Un nouveau camp sera prêt avant la fin de l'année en Jordanie pour accueillir les réfugiés syriens fuyant la guerre civile dans leur pays et dont le nombre ne cesse de croître, a indiqué lundi un responsable.

Cette annonce a été faite alors que la secrétaire générale adjointe de l'ONU aux affaires humanitaires, Valerie Amos, évoquait à Amman avec le roi Abdallah II et le Premier ministre Abdallah Nsour la situation de ces réfugiés et la nécessité d'aider le royaume à leur assurer les "services de base", selon une source officielle.

Anmar al-Hammoud, responsable au gouvernement du dossier des réfugiés syriens, a déclaré à l'agence officielle Petra que le nouveau camp situé à Mrigeb al-Fouhoud, dans la province de Zarqa, à environ 40 km au nord-est d'Amman, "commencera à accueillir avant la fin 2012 les réfugiés".

Il devrait être en mesure d'abriter à terme quelque 30.000 réfugiés, a-t-il précisé, ajoutant: "Les travaux vont bon train pour l'équiper d'électricité et installer les caravanes".

L'installation du nouveau camp vise à alléger la pression sur celui de Zaatari qui accueille près de 42.000 réfugiés syriens, dans la province de Mafraq, à 85 km au nord d'Amman, non loin de la frontière syrienne.

Ouvert en juillet 2012, ce camp a connu plusieurs manifestations de réfugiés qui dénonçaient leurs conditions de vie.

La Jordanie accueille actuellement quelque 240.000 réfugiés syriens, dont 125.000 sont enregistrés auprès du Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Nombre d'entre eux se sont installés dans des habitations temporaires dans la ville d'al-Ramsa (nord), près de la frontière syrienne.

Le royaume avait prévu de construire un troisième camp pour les hommes célibataires, mais ce projet a été annulé, selon M. Hammoud.

Des centaines de Syriens traversent quotidiennement la frontière, fuyant les combats entre troupes gouvernementales et rebelles. Les violences en Syrie ont fait au moins 40.000 morts depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad en mars 2011, selon une ONG syrienne.

kt-tp/cco

PLUS:afp