NOUVELLES
26/11/2012 02:27 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

Muskrat Falls: des groupes qui s'opposent au projet en Cour fédérale

SAINT-JEAN, T.-N.-L. - Des avocats qui représentent les opposants au projet hydroélectrique Muskrat Falls plaident en Cour fédérale à Ottawa que le vaste chantier projeté au Labrador n'a jamais subi un examen environnemental complet.

Les groupes qui s'opposent au projet, dont Sierra Club Canada et Grand Riverkeeper Labrador, estiment qu'un comité fédéral-provincial n'a pas terminé un examen environnemental complet.

L'avocate Lara Tessaro a fait valoir que le comité conjoint n'a pas complètement évalué la nécessité du projet et les autres avenues possibles.

Elle a plaidé que le gouvernement fédéral ne devait pas pouvoir émettre de permis ou de garantie de prêt pour Muskrat Falls tant qu'un examen environnemental plus complet ne sera pas réalisé.

Le ministre fédéral des Ressources naturelles, Joe Oliver, a dit que le projet était économiquement viable, et qu'on mettait la dernière main aux termes d'une garantie de prêt fédérale.

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador attend cette garantie de prêt avant de donner le feu vert au projet de la société d'État Nalcor Energy et de l'entreprise privée de Nouvelle-Écosse Emera, qui devrait coûter au moins 7,4 milliards $. Il s'agit d'aménager le cours inférieur du fleuve Churchill, au Labrador, et d'acheminer par câbles sous-marins l'électricité produite vers l'île de Terre-Neuve, puis vers la Nouvelle-Écosse.

PLUS:pc