NOUVELLES
26/11/2012 04:56 EST | Actualisé 25/01/2013 05:12 EST

Manifestation contre les conditions de travail dans les usines textiles du Bangladesh

Des milliers de travailleurs de l'industrie textile du Bangladesh sont d'ailleurs sortis dans les rues, lundi, pour protester contre leurs conditions de travail, au lendemain d'un incendie qui a tué plus d'une centaine de leurs collègues, en banlieue de Dacca.

Dimanche, environ 120 personnes sont mortes lorsque les flammes ont pris d'assaut l'usine de Tazreen Fashion, en banlieue de Dacca. Plusieurs employés, dont une majorité de femmes, ont trouvé la mort en sautant des fenêtres des étages supérieurs pour se sauver des flammes tandis que d'autres ont péri en raison de la fumée.

La manifestation a rapidement dégénéré, lorsque des participants ont jeté des pierres vers les usines. Des véhicules ont été vandalisés et une route majeure a été bloquée. Le rassemblement s'est déroulé dans le secteur de Savar, où se trouvait l'usine de Tazreen Fashion. Des dizaines d'autres entreprises ont fermé leurs portes pour la journée, en raison des manifestations.

Nouveau brasier

Les pompiers ont encore été appelés à combattre un incendie qui s'est déclaré dans un édifice abritant des entreprises de confection textile, lundi matin, à Dacca.

Cette fois, l'incendie s'est déclaré au troisième étage. Il n'y aurait pas de morts, mais huit personnes auraient été incommodées par la fumée, selon un porte-parole des pompiers locaux.

L'édifice abritait trois différentes entreprises de confection textile.

Le Bangladesh est le deuxième exportateur mondial de vêtements, après la Chine. Plusieurs grands détaillants occidentaux font affaire dans une des 4500 usines du pays. Les conditions de travail dans ses usines sont toutefois largement critiquées. Le piètre état des circuits électriques dans les plusieurs d'entre elles est souvent à l'origine d'incendie.

PLUS: