NOUVELLES
26/11/2012 03:46 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

Les sous lancés dans la fontaine de la Flamme du centenaire vont aux handicapés

OTTAWA - Les contribuables se plaignent souvent lorsqu'ils remettent leur argent au gouvernement mais il existe un endroit spécial où les gens lancent littéralement et avec enthousiasme leur argent dans les coffres fédéraux.

Ceux qui font un voeu à la Flamme du centenaire, sur la colline parlementaire à Ottawa, lancent jusqu'à 6000 $ en pièces de monnaie chaque année dans la fontaine. Des employés doivent donc régulièrement récupérer cette monnaie, armés de brosses, de pelles et de seaux.

En moyenne, 15 $ en monnaie sont lancés chaque jour dans la fontaine — et beaucoup plus en été, quand elle doit être vidée presque chaque jour.

Cet argent est apporté au sous-sol de l'Édifice du centre du parlement, où les pièces sont nettoyées et classées.

Malheureusement pour le gouvernement du Canada et son déficit, les fonds ne restent pas longtemps dans les coffres fédéraux. Une grande partie de ces sommes est attribuée à un Canadien avec un handicap pour compléter un projet montrant les contributions des personnes handicapées au pays et au Parlement.

Cette année, les visiteurs ont lancé 5750 $ dans la fontaine de la Flamme du centenaire.

La Chambre des communes garde une somme d'environ 17 000 $ dans son programme de Bourse de recherches de la Flamme du centenaire pour les personnes handicapées, créé par une loi du Parlement en 1991.

Les récipiendaires de la bourse sont choisis chaque année par un comité des Communes.

La Flamme du centenaire a été inaugurée en 1967, pour le centenaire de la fédération canadienne. À l'époque, le premier ministre Lester B. Pearson croyait qu'elle serait en place pendant un an. Mais la fontaine et sa flamme, situées face à la tour de la Paix, ont été immédiatement adoptées par la population, et la flamme brûle depuis 45 ans.

PLUS:pc