NOUVELLES
26/11/2012 07:35 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

La Couronne réclame 8 ans de prison pour Herman Cassista

La Couronne réclame au moins 8 ans d'emprisonnement pour l'ancien diacre Herman Cassista, qui a reconnu avoir agressé 9 adolescents dans les années 70 et 80.

La poursuite s'est inspirée de la décision de la Cour d'appel, rendue vendredi dernier, dans le dossier de Raymond-Marie Lavoie pour faire ses représentations. Le tribunal a imposé au père rédemptoriste une peine de 5 ans au lieu de 3 ans pour avoir agressé sexuellement 13 garçons alors qu'il était surveillant de dortoir de l'ancien Séminaire Saint-Alphonse de Sainte-Anne-de-Beaupré.

La Couronne estime que Herman Cassista doit avoir une peine plus sévère que Raymond-Marie Lavoie parce que les gestes qu'il a commis sont plus graves et les séquelles plus importantes, selon elle. Une de ses victimes s'est suicidée quelques mois après avoir alerté le diocèse en 1986.

Herman Cassista, qui était enseignant de pastorale à l'école secondaire Les Compagnons-de-Cartier, avait créé une commune à Sainte-Tite-des-Caps. Il a eu des relations sexuelles avec des garçons alors âgés de 12 à 28 ans. Ceux qui demeuraient sur la commune et travaillaient à l'extérieur devaient lui remettre leur salaire.

À la lumière du jugement de la Cour d'appel, l'avocat d'Herman Cassista, qui avait réclamé une peine d'au moins quatre ans de prison pour son client en septembre, a demandé lundi une peine de 5 à 6 ans.

PLUS: