VIDEO
26/11/2012 01:26 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

Justin Bieber est hué sur scène à la mi-temps de la Coupe Grey à Toronto

TORONTO - Justin Bieber n'a pas vraiment la cote auprès des partisans de football américain, même sur sa terre natale canadienne. Le jeune chanteur s'est fait huer et moquer alors qu'il se produisait dimanche soir à la mi-temps du match de la Coupe Grey canadienne, qui opposait les Argonauts de Toronto et les Stampeders de Calgary.

Le public a copieusement hué Justin Bieber dès l'instant où son visage est apparu sur l'écran géant du stade. Il a encore subi les sifflets quand le maître de cérémonie a prononcé son nom, et de nouveau pendant toute sa prestation sur scène, où il a chanté ses succès «Boyfriend» et «Beauty and a Beat», mâtinés d'accents disco.

Si cet accueil glacial l'a ému, le chanteur de tout juste 18 ans n'en a rien laissé paraître. Bien au contraire : «Merci beaucoup le Canada! Je vous aime», a-t-il lancé à la foule.

Bieber s'était attiré la semaine dernière critiques et sarcasmes au motif que le premier ministre canadien Stephen Harper lui a remis la Médaille du jubilé de diamant qu'il a reçue simplement vêtu d'un T-shirt sous une salopette dont une épaule était déboutonnée et coiffé d'une casquette de baseball à l'envers.

Le premier ministre en salopette

Les moqueries proférées au stade dimanche ont été prises très au sérieux par le premier ministre, qui a volé au secours de Bieber sur son compte Twitter. «En signe d'équité, j'ai dit à Bieber que je porterai moi aussi une salopette», a publié le premier ministre en signe de soutien.

La Ligue canadienne de football (CFL) espérait rallier à sa cause dimanche les millions de fans qui suivent Justin Bieber comme son ombre, mais ce n'est pas la première fois que les artistes se produisant lors de la mi-temps ont du mal à soutenir la comparaison avec des poids lourds tels que Nickelback ou Lenny Kravitz, très appréciés par les partisans de football en Amérique du Nord.

«Vous savez, J-Biebs (Justin Bieber) n'a rien à voir avec le football. Pas plus d'ailleurs que Carly Rae Jepsen», a témoigné Ryan Prisque, un fan de football américain de 22 ans, originaire de Calgary.

Carly Rae Jepsen, 27 ans, révélation canadienne de l'année écoulée, a reçu un accueil mitigé lors de la même mi-temps. Elle a en revanche tiré son épingle du jeu avec la reprise de son dernier titre «The Kiss», puis du morceau qui l'a lancée, «Call Me Maybe».

PLUS:pcvideo