BIEN-ÊTRE
27/11/2012 08:59 EST | Actualisé 27/11/2012 08:59 EST

Les jeux vidéos actifs n'accroissent pas l'activité physique chez les jeunes

AP

MONTRÉAL - Les espoirs placés par de nombreux parents dans les jeux vidéos actifs afin de faire bouger leurs enfants s'avèrent finalement un mirage.

Une revue scientifique exhaustive de 1357 articles sur le sujet, réalisée par Jeunes en forme Canada, démontre que les mouvements dans les jeux vidéo actifs peuvent accroître le rythme cardiaque pour un court moment mais pas assez pour contribuer de façon significative aux besoins des enfants.

Selon les experts, les jeunes ont besoin de 60 minutes d'activité modérée à vigoureuse par jour, ce qu'aucune console vidéo active ne peut offrir.

De plus, les scientifiques font valoir que les jeux vidéo actifs ne proposent pas d'air frais, de vitamine D, de contact avec la nature ou d'interactions sociales, qui sont associés au jeu actif à l'extérieur.

Les experts admettent toutefois que ces jeux sont un bon moyen de réduire les périodes de sédentarité, comme le fait de rester assis sur le sofa, mais ils précisent qu'ils ne sont en aucun cas un substitut valable à de véritables activités physiques.

Aux parents qui songent à faire l'investissement dans une console du genre pour Noël dans le but de rendre les enfants actifs, les auteurs font valoir que leur argent serait mieux investi dans des cordes à sauter, des ballons, des patins ou encore une inscription à une activité physique régulière.