Partielles fédérales : le PC et le NPD conservent leurs sièges

Publication: Mis à jour:
(Archives)
(Archives)

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) a remporté l'élection partielle dans la circonscription fédérale de Victoria, en Colombie-Britannique, alors que le Parti conservateur a conservé ses deux sièges en jeu dans la circonscription de Durham, en Ontario, et dans celle de Calgary-Centre, en Alberta.

Le visage de la Chambre des communes à Ottawa est donc demeuré le même à l'issue du scrutin de lundi, entraînant un immense soupir de soulagement tant dans les rangs conservateurs que dans les rangs néo-démocrates.

C'est sans surprise que le conservateur Erin O'Toole a remporté l'élection partielle dans Durham. Le candidat a récolté 17 281 votes, soit plus de 11 000 voix sur son plus proche adversaire, le néo-démocrate Larry O'Connor.

La conservatrice Joan Crockatt remporte quant à elle la circonscription de Calgary-Centre, circonscription voisine de celle du premier ministre Stephen Harper, avec 36,9 % des voix. Elle est suivie par le candidat du Parti libéral du Canada, Harvey Locke, avec 32,7 % des suffrages. Le Parti vert arrive en troisième position avec près de 25,6 % des voix.

Mais si la candidate de Stephen Harper a réussi à conserver la forteresse de Calgary, la chute des appuis par rapport aux résultats de l'élection générale de 2011, où le parti avait récolté 58 % des voix, est indéniable. Et le message des électeurs de cette ville est sans équivoque : ne tenez pas notre appui pour acquis.

Dans la circonscription de Victoria, en Colombie-Britannique, le NPD l'a emporté sur le Parti vert du Canada. Les deux partis étaient au coude-à-coude tout au long du dépouillement du scrutin, mais le néo-démocrate Murray Rankin a finalement terminé la course en première place avec 37,5 % des voix, contre 34,2 % des suffrages pour son plus proche rival Donald Galloway.

Quelque 278 000 Canadiens de trois circonscriptions fédérales étaient appelés à se rendre aux urnes lundi. Les taux de participation ont atteint 35,8 % en Ontario, 29,4 % en Alberta et 42,7 % en Colombie-Britannique.

À Durham, les électeurs devaient choisir un remplaçant à l'ancienne ministre conservatrice Bev Oda, qui a quitté son poste l'été dernier, après une controverse entourant ses dépenses de voyage.

À Calgary-Centre, le conservateur Lee Richardson a quitté son poste en mai dernier pour se joindre à l'équipe de la première ministre provinciale, Alison Redford. Les libéraux et les conservateurs ont bataillé fort pour enlever cette circonscription et la campagne a donné un avant-goût de la lutte que pourraient se livrer les deux partis lors des prochaines élections fédérales. Les conservateurs ont notamment attaqué le candidat à la direction du PLC, Justin Trudeau, sur des propos tenus en 2010 au cours desquels il critiquait les Albertains.

Des élections partielles se déroulaient aussi à Victoria en raison du départ, en août dernier, de la députée néo-démocrate Denise Savoie pour des raisons de santé.