NOUVELLES
26/11/2012 08:55 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

ConocoPhillips vend à ONGC sa part dans un gisement géant au Kazakhstan

Le groupe pétrolier américain ConocoPhillips a annoncé lundi son intention de vendre sa part de 8,4% dans le gisement pétrolier géant de Kashagan, au Kazakhstan, à son concurrent indien ONGC Videsh, chiffrant les recettes de l'opération à "environ 5 milliards de dollars".

L'opération devrait être bouclée au premier semestre 2013, mais est soumise au feu vert de plusieurs gouvernements. L'Etat du Kazakhstan et les autres actionnaires du gisement peuvent aussi faire valoir des droits de préemption.

Le champ de Kashagan constitue l'une des plus grosses découvertes pétrolières au monde depuis les années 1960. Il doit entrer en exploitation en octobre 2013 au plus tard et produira 1,5 million de barils par jour.

Outre ConocoPhillips, il rassemble le kazakh Kazmunaigaz, l'italien Eni, le français Total, l'américain ExxonMobil et l'anglo-néerlandais Shell (16,81% chacun) ainsi que le japonais Inpex (7,56%).

La cession de cette participation "est une partie importante de notre stratégie en cours de cession d'actifs", a commenté Don Wallette, vice-président exécutif de ConocoPhillips, cité dans le communiqué, se disant "heureux qu'ONGC Videsh reconnaisse la valeur de cet actif".

ConocoPhillips avait annoncé début 2012 sa volonté de céder ses actifs non essentiels dans le monde, dans le cadre d'une restructuration.

Le groupe rappelle lundi viser 8 à 10 milliards de dollars de cessions d'ici fin 2013. Avec la participation dans Kashagan, il arrive déjà à 7 milliards.

soe/jum/bdx

PLUS:afp