NOUVELLES

Brésil: la police saisit documents et ordinateurs du vice-président de la CBF

26/11/2012 10:39 EST | Actualisé 26/01/2013 05:12 EST

La police fédérale (PF) a perquisitionné lundi à l'aube le domicile du vice-président de la puissante Confédération brésilienne de football (CBF), Marco Polo Del Nero, et saisi plusieurs documents et ordinateurs du dirigeant, a indiqué une porte-parole de la police à l'AFP.

"M. Del Nero n'a pas été arrêté. Il a été interrogé et relâché juste après", a tenu à préciser la porte-parole.

M. Del Nero était attendu à l'ouverture de la Soccerex, à Rio de Janeiro, le salon mondial du football, mais ne s'est pas présenté à cet événement.

Le secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke, qui participe à la Soccerex, a réagi à la nouvelle en déclarant qu'il s'agissait d'un "problème interne, un problème brésilien, qui n'a rien à voir avec la Fifa".

Au sein de la Fifa "nous avons un comité d'éthique" qui a "l'entière liberté d'ouvrir une enquête sur Marco Polo del Nero ou tout autre membre; il peut le faire", a souligné M. Valcke avant d'ajouter toutefois que "tout le monde a droit à la présomption d'innocence".

M. Del Nero, numéro 2 de la CBF, président de la Fédération Pauliste (de Sao Paulo) de football, membre du Comité exécutif de la Fifa, du Comité organisateur local du Mondial 2014 (COL) et du comité exécutif de la Conmebol, a dû se rendre au siège de la PF de Sao Paulo pour y être interrogé puis a été relâché.

La porte-parole de la PF a ajouté que la perquisition chez M. Del Nero avait eu lieu "dans le cadre d'une opération mise en place dans cinq Etats du Brésil et à Brasilia".

Un communiqué de la PF précise que cette opération baptisée "Durkheim" est destinée à démanteler "deux organisations criminelles, une spécialisée dans la vente d'informations secrètes et considérée comme un réseau d'espionnage, et l'autre qui pratiquait des délits contre le système financier national et envoyait des fonds à l'étranger sans autorisation de la Banque centrale".

Près de 400 policiers ont participé à l'opération munis de 33 mandats d'arrêt et de 87 perquisitions, et 67 personnes au total seront inculpées, selon le communiqué.

"Je suis absolument tranquille. C'est quelque chose d'ordre personnel (...) qui ne met pas en cause mes agissements dans le football ni mon cabinet d'avocat, ni la CBF. La police est arrivée chez moi, m'a demandé mes documents, je les ai donnés et j'ai été interrogé pendant près de 20 minutes. Je suis tranquille", a assuré M. Del Nero au site d'information sol Exporte.

Plusieurs dirigeants de la CBF ont été éclaboussés ces derniers mois par des scandales de corruption au Brésil, pays qui organisera la Coupe du monde de football en 2014.

Après avoir dirigé la CBF pendant près d'un quart de siècle, Ricardo Teixeira Duarte, 64 ans, a dû renoncer à la présidence de l'organisme en mars dernier après avoir été visé par des dénonciations de corruption.

cdo-lbc/ag/bvo

PLUS:afp