NOUVELLES
25/11/2012 05:42 EST | Actualisé 25/01/2013 05:12 EST

Soccerex: l'industrie millionnaire du foot se donne rendez-vous à Rio

Avec Soccerex l'industrie millionnaire du football ouvre lundi à Rio une Convention mondiale de trois jours avec l'ensemble des acteurs du secteur, de la Fédération internationale (Fifa) aux grands clubs en passant par les Fédérations ou les entreprises.

Attirant les sponsors internationaux et les médias brésiliens et mondiaux, cette convention sera avant tout une plateforme fondamentale pour le Brésil, dans le cadre de sa préparation pour le Mondial-2014 et les jeux Olympiques 2016 à Rio.

La convention donnera ainsi l'occasion aux responsables de l'organisation du Mondial-2014 de faire un point sur leurs préparatifs. La Fifa a réitéré dernièrement sa satisfaction quant au rythme des travaux après une période de fortes tensions déclenchée par des propos du secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke, quand au printemps 2011 celui-ci avait demandé au Brésil de "se donner un coup de pied dans le derrière".

En marge de Soccerex, M. Valcke visitera les stades de Rio, Curitiba et Sao Paulo et le 1er décembre il participera au tirage au sort de la Coupe des confédérations.

Mais Soccerex est avant tout "une plateforme pour que les fédérations, les clubs, les fans et tous les professionnels impliqués dans le sport partagent des idées et fassent des affaires", a déclaré à l'AFP David Wright, chef du marché de Soccerex.

Quelque 15.000 personnes sont ainsi attendues dans le Fort de Copacabana, sur la célèbre plage carioca, selon les organisateurs.

Dans un gigantesque espace de 9.000 m2, des stands ont été installés par les 12 villes-hôtes de la prochaine Coupe du monde, ainsi que par les plus grands clubs du monde et même des petites entreprises du secteur.

Parmi les participants, 260 représentants de clubs et de fédérations, dont Jérôme Valcke pour la Fifa ou le président de la Concacaf, Jeffrey Webb. Côté joueurs, la présence du milieu de terrain brésilien Lucas Moura, qui rejoindra le Paris SG en janvier, a été confirmée.

"Il n'existe aucune autre réunion de cette envergure, le secteur apprécie et répond avec une présence massive", s'est félicité M. Wright.

Dans l'industrie du football, les tournois, les produits dérivés, le sponsoring, le transfert des joueurs ou les droits de diffusion se chiffrent en centaines de millions d'euros. Ce sont ces thèmes qui seront débattus au cours de cette convention Soccerex, qui a vu le jour en 1996.

On prévoit d'ailleurs des débats houleux au sujet des droits TV entre ceux qui ont les moyens de se les payer et les autres.

Une autre table ronde portera sur la découverte de nouveaux talents et comment les commercialiser. Sur ce point, deux cas récents devraient attirer l'attention: les transferts du Colombien Radamel Falcao Garcia pour 40 millions d'euros à l'Atletico Madrid et celui du Brésilien Hulk, acheté par le Zenit St-Pétersbourg pour 60 millions d'euros, l'un des transferts les plus coûteux de l'histoire.

Des thèmes techniques sont aussi à l'agenda comme l'utilisation de la technologie sur la ligne de but qui sera utilisée lors du Mondial des clubs en décembre 2012 à Tokyo, pour la Coupe des Confédérations 2013 et le Mondial-2014.

En 2013, Soccerex aura lieu de nouveau à Rio et en 2014 l'événement reviendra en Europe avec l'édition de Manchester.

jt/cdo/pal/ol/jcp

PLUS:afp