NOUVELLES
25/11/2012 11:14 EST | Actualisé 25/01/2013 05:12 EST

Nigeria: un attentat frappe une église, tuant au moins 11 personnes

LAGOS, Nigeria - Au moins 11 personnes sont mortes et une trentaine ont été blessées dans un double attentat dimanche contre une église située dans une caserne de l'armée nigériane à Jaji (nord), a annoncé le général Bola Koleoso, responsable des relations publiques de l'armée nigériane.

Un autobus rempli d'explosifs a foncé dans l'église protestante Saint-Andrew vers midi (11h GMT) avant que, dix minutes plus tard, une Toyota Camry garée juste devant l'édifice religieux n'explose alors que les fidèles fuyaient, a relaté le général Koleoso.

Jaji, où se situe l'Ecole de commandement et d'état-major des forces armées, l'une des écoles militaires les plus importantes du pays, est situé à une quarantaine de kilomètres de Kaduna, une ville attaquée à plusieurs reprises par le passé par le groupe islamiste Boko Haram. Selon un décompte de l'Associated Press, Boko Haram est responsable de la mort de plus de 760 personnes cette année.

L'attentat survient deux jours après l'annonce par une force de frappe militaire spéciale de l'octroi de récompenses de 1,8 million $ au total pour quiconque fournirait des informations permettant l'arrestation des dirigeants de Boko Haram.

A Kaduna, le 28 octobre dernier, au moins sept personnes avaient été tuées et une centaine blessées par l'explosion d'un 4x4 chargé d'explosifs propulsé dans l'église catholique Sainte-Rita. Cette tuerie avait déclenché des heurts religieux, provoquant la mort d'au moins deux autres personnes.

Aucune revendication n'a été émise pour l'attentat de dimanche, ni pour celui du 28 octobre.

Boko Haram a en revanche revendiqué des attaques d'églises commises au mois de juin dans l'Etat de Kaduna, qui avaient provoqué des affrontements et fait au moins 50 morts, au final. Cet Etat est à la lisière entre un sud du Nigeria largement chrétien et un nord musulman.

PLUS:pc