NOUVELLES
25/11/2012 07:11 EST | Actualisé 25/01/2013 05:12 EST

La simplicité volontaire une autre manière de célébrer les Fêtes

MONTRÉAL - Et si Noël retrouvait le sens de donner. C'est ce que souhaite le Réseau québécois pour la simplicité volontaire qui lance une nouvelle campagne pour tenter de mettre un frein à la surconsommation durant la période des Fêtes.

La campagne se déroule sur le thème provocateur « Pour Noël, je ne t'ai rien acheté». Pour 2012, les porte-parole suggèrent d'offrir du temps plutôt que de chercher à acheter à tout prix.

Plusieurs raisons motivent la campagne du Réseau québécois pour la simplicité volontaire : l'environnement, les finances personnelles, des valeurs opposées à la surconsommation ou le seul désir de vivre Noël autrement.

Jean-François Boisvert, un des membres du Réseau, souligne que chaque année, trop de gens s'endettent et hypothèquent leurs finances personnelles durant la période des Fêtes. Il soutient que le sens de Noël ne se trouve pas dans les dépenses extravagantes, mais dans de petits gestes simples.

Selon lui, la simplicité ce n'est pas une «secte», mais un mouvement social où on peut vivre et bien vivre sans être «asservi à la consommation à outrance». Il suggère de prendre ne serait-ce qu'une personne qui figure sur sa liste de cadeaux et de remplacer le présent prévu par une offre de service ou de temps.

M. Boisvert a mentionné avoir été étonné d'apprendre que le nombre de cartes cadeaux et certificats de toutes sortes est en nette progression d'une année à l'autre. Ce phénomène l'a interpellé puisque l'objectif n'est plus de choisir, mais bien de donner pour donner.

«On ne se donne même plus la peine ou de faire l'effort de trouver ce qu'une personne pourrait aimer. Essayons de retrouver le sens de Noël qui est de faire plaisir, et y'a rien de plus précieux que le temps», conclut M. Boisvert.

PLUS:pc