NOUVELLES
25/11/2012 05:48 EST | Actualisé 25/01/2013 05:12 EST

Du blocus contre Arafat à sa mort

Rappel des dates-clés depuis le confinement du chef historique palestinien Yasser Arafat dans son quartier général de Ramallah en décembre 2001, à son décès en novembre 2004 dans un hôpital français.

- 3 déc 2001: Israël lance un raid majeur sur Gaza, en riposte à deux attentats suicide revendiqués par le Hamas. L'héliport et deux hélicoptères de Yasser Arafat sont détruits. Des blindés israéliens pénètrent à Ramallah, s'arrêtant à 500 mètres des bureaux d'Arafat.

Le 13, au lendemain d'un nouvel attentat, Israël rompt tout contact avec Arafat, le déclare "hors jeu" politiquement et lui interdit de quitter son QG.

- 29 mars 2002: L'armée israélienne pénètre en force dans des bâtiments du QG d'Arafat. Tous les bâtiments, excepté ses bureaux, sont détruits. Arafat se retrouve confiné dans deux pièces, privé d'eau et d'électricité, dormant avec ses proches sur des matelas par terre, tandis que des soldats israéliens sont embusqués de l'autre côté du mur. L'image du visage d'Arafat, coiffé du traditionnel keffieh et éclairé à la bougie, fait le tour du monde.

- 2 mai 2002: Arafat fait une première apparition publique, acclamé par une centaine de sympathisants, peu après le retrait des troupes israéliennes. Le 13, il se rend à Naplouse, Bethléem et Jénine.

- 24 juin 2002: L'armée israélienne assiège de nouveau la Mouqataa, le QG d'Arafat. Le président américain George W. Bush appelle les Palestiniens à changer de dirigeants.

- 11 sept 2003: Après deux attentats suicide meurtriers à Jérusalem et Tel-Aviv, le cabinet de sécurité israélien donne son "accord de principe" à une expulsion d'Arafat par la force: "Arafat est un obstacle à la paix" et "Israël s'emploiera à se débarrasser de cet obstacle".

- 2 avr 2004: "Je ne proposerais à aucune compagnie d'assurance de l'assurer" sur la vie. "Quiconque tue un juif ou frappe un citoyen israélien ou envoie quelqu'un tuer des juifs est un homme dont le sang retombera sur sa tête", déclare le Premier ministre israélien Ariel Sharon au quotidien Haaretz.

- 29 juin 2004: Le ministre français des Affaires étrangères, Michel Barnier, rencontre Arafat dans son QG dévasté. Ariel Sharon tente de convaincre les gouvernements de l'UE de rompre tout contact avec Arafat.

- 29 oct 2004: Arafat quitte Ramallah à la suite d'une brusque dégradation de son état de santé. Il est admis à l'hôpital militaire Percy à Clamart, près de Paris, dans le service d'hématologie, puis dans une unité de soins intensifs. Il s'agit de son 1er déplacement à l'étranger depuis fin 2001.

- 11 nov 2004: Yasser Arafat meurt après plusieurs jours de coma. Le président Jacques Chirac lui rend un dernier hommage à l'hôpital.

Le 12, Arafat est inhumé à la Mouqataa, entourée d'une foule énorme de Palestiniens.

acm/fc

PLUS:afp