NOUVELLES
25/11/2012 04:34 EST | Actualisé 25/01/2013 05:12 EST

Coupe du monde- Lake Louise/super-G: Svindal sur un nuage

Aksel Lund Svindal était sur un nuage à Lake Louise: après avoir dominé la descente de Coupe du monde samedi, il a écrasé le super-G dimanche pour signer un doublé que seuls Bode Miller et Stephan Eberharter avaient déjà réalisé dans les Rocheuses canadiennes.

Le Norvégien s'est imposé sans contestation possible avec 85/100 d'avance sur le Français Adrien Théaux et 90/100 sur l'Autrichien Joachim Puchner.

En descente, il avait creusé un écart de 64/100 avec son dauphin, Max Franz, comme Puchner un autre membre d'une la génération montante autrichienne.

L'Américain Miller était le dernier à avoir fait le doublé à Lake Louise, où le cirque blanc masculin s'arrête régulièrement depuis 1999. C'était en 2004. L'Autrichien Stephan Eberharter avait été le premier à le faire, en 2002.

"J'ai vraiment très bien skié ce week-end, j'étais tout le temps à l'attaque, je glissais bien et je tournais vite", a expliqué Svindal, qui a maintenant gagné cinq fois dans l'Alberta, dont quatre fois en super-G.

Après ce 18e succès en Coupe du monde, il est un prétendant très sérieux à un 3e grand globe de cristal (après ceux de 2007 et 2009) et ne s'en cache pas.

"Celui qui est dans le coup pour le général et qui dit que ça ne fait pas partie de ses objectifs, c'est un blagueur. Il n'y a rien de plus grand, assure le Norvégien. J'ai vu que Ted (Ligety) est en bonne forme, Marcel (Hirscher) est en très bonne forme, donc je dois accélérer, sinon je n'ai aucune chance."

S'il n'a pas fait la course parfaite de bout en bout (10e temps sur la dernière portion de course, où Théaux a été le plus rapide) mais sa supériorité a sauté aux yeux dans les parties clés de la première moitié de course.

"Quand j'ai vu la vidéo d'Aksel dans la descente et l'agressivité de son ski, j'ai essayé de faire pareil en super-G", a raconté Puchner.

"On avait entendu dire qu'Aksel skiait très bien cet été (à l'intersaison), il a montré qu'il était en grande forme mais je ne pense pas qu'il soit intouchable, a assuré son dauphin Théaux. Il y a des parties où il a perdu du temps sur moi par exemple mais des portions où il a été énorme."

"Aksel est quand même loin devant. Pour le moment, il a vraiment la glisse. A nous de continuer de bosser et de ne pas se reposer sur nos lauriers, a ajouté le Français. C'est dur de rester au top toute une saison..."

"Le ski, ça peut changer vite, il y a des périodes où tu vas vite mais tout d'un coup ça s'arrête", assure d'ailleurs Svindal, réaliste. Je vais profiter et j'espère que ça se passera aussi bien à Beaver Creek."

Le cirque blanc fait en effet maintenant étape dans la station des Mondiaux-2015, où Svindal avait réalisé le doublé descente/super-G en 2008.

bpe/bm

PLUS:afp