NOUVELLES
24/11/2012 12:17 EST | Actualisé 24/01/2013 05:12 EST

Egypte: la justice critique les nouveaux pouvoirs du président Morsi

LE CAIRE, Égypte - Les magistrats de la plus haute cour de justice égyptienne ont déclaré samedi que les récents amendements grâce auxquels le président égyptien Mohamed Morsi s'octroie de nouveaux pouvoirs constituaient "une atteinte sans précédent à l'indépendance du pouvoir judiciaire et ses décisions".

Dans un communiqué publié samedi par l'agence de presse égyptienne MENA, le Conseil supérieur de la magistrature regrette les intentions du président Morsi formulées jeudi. Le Conseil a tenu une réunion d'urgence samedi, au lendemain d'importantes manifestations. Vendredi des dizaines de milliers d'Egyptiens ayant défilé pour dénoncer l'attitude du président Mohamed Morsi. Ils étaient encore des centaines à protester place Tahrir au Caire, samedi.

Jeudi, le président égyptien a renforcé notablement son pouvoir en adoptant plusieurs amendements constitutionnels. Il a également accordé l'immunité à la commission chargée de rédiger une nouvelle Constitution pour empêcher qu'elle ne soit dissoute par décision de justice, ainsi qu'à la chambre haute du Parlement. Ces deux instances sont dirigées par ses alliés islamistes des Frères musulmans.

Le Conseil est composé de juges nommés par l'ancien chef d'Etat égyptien Hosni Moubarak et présidé par le président de la Cour de cassation. Ces magistrats sont chargés de réguler les organes judiciaires.

PLUS:pc