NOUVELLES
23/11/2012 10:53 EST | Actualisé 23/01/2013 05:12 EST

Semaine sanglante pour les journalistes en Syrie (RSF)

Quatre journalistes professionnels et citoyens-journalistes ont été tués en une semaine en Syrie par l'armée régulière, les rebelles et les milices kurdes, rapporte vendredi Reporters sans frontières (RSF) dans un communiqué.

Citant l'agence officielle syrienne Sana, l'ONG indique qu'un journaliste de la télévision d'Etat, Bassel Tawfiq Youssef, a été abattu mercredi dans le quartier de Tadamoun, dans le sud de Damas. Sana impute sa mort à des "terroristes", terme par lequel le régime désigne les rebelles.

Pour sa part, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) affirme que le reporter été tué par des rebelles qui l'accusaient d'appartenir aux "chabbihas", les milices civiles pro-régime.

Par ailleurs, selon RSF, qui cite l'Association des journalistes syriens (AJS), le citoyen-journaliste Hozan Abdel Halim Mahmoud, membre du réseau Syria Stamp, a été tué mardi à Rass Al-Aïn dans le nord-est par les forces de sécurité du parti kurde Parti de l'Union démocratique (PYD), alors qu'il filmait les affrontements entre combattants rebelles et kurdes.

Il avait été très actif dans la couverture des manifestations à Qamichli.

Dimanche, Mohammed Al-Khaled, citoyen-journaliste originaire de Homs (centre), a été exécuté par le bataillon Namr de la brigade Diraa Al-Shahba à Alep, du fait de ses critiques répétées de la gestion, par ce bataillon rebelle, de la ville.

Enfin, l'AJS indique qu'Abdallah Hassan Kaake, "militant de l'information", a été tué, sous la torture, par les services de renseignements militaires à Alep (nord), samedi dernier.

RSF rappelle, que depuis le début du conflit, au moins 15 journalistes et 41 citoyens-journalistes ont été tués en Syrie dans le cadre de leurs activités de collecte et de diffusion de l'information.

Par ailleurs, lundi, Mohammad Al-Zaher, citoyen-journaliste connu sous le nom d'Abou Nasser Naimi, a été tué dans un bombardement d'Al-Bouaida, dans le banlieue de Damas. Vendredi dernier, Mustafa Kerman, militant de l'information à Alep, a été mortellement blessé dans le bombardement du quartier de Boustane Al-Qasr à Alep.

sk/sbh/vl

PLUS:afp