NOUVELLES
23/11/2012 08:06 EST | Actualisé 23/01/2013 05:12 EST

NB: la centrale nucléaire de Point Lepreau reprend du service après quatre ans

FREDERICTON - La seule centrale nucléaire des provinces atlantiques a repris ses opérations commerciales, vendredi, pour la première fois depuis mars 2008, date du début de rénovations majeures qui ont été entachées de délais répétitifs et d'importants dépassements de coûts.

Le réacteur de Point Lepreau, au Nouveau-Brunswick, a recommencé à produire de l'électricité après des travaux qui devaient durer 18 mois et coûter 1,4 milliard $. Au final, le projet a plutôt nécessité des délais supplémentaires de trois ans, et forcé Énergie NB à débourser 1 milliard $ en plus.

Le président de la société de la Couronne Gaëtan Thomas a dit qu'il peinait à contenir son enthousiasme alors qu'il annonçait que la centrale était en activité à 98 pour cent de sa capacité, vendredi.

Selon M. Thomas, le réacteur devrait fonctionner pendant encore 27 ans après la fin des travaux.

Ed Barret, le président du conseil d'administration d'Energie NB, dit espérer pouvoir réduire de 1 milliard $ la dette de 4,6 milliards $ de l'entreprise.

La centrale de Point Lepreau génère désormais des revenus en permettant à la province de revenir dans le marché des exportateurs d'énergie, précise M. Thomas.

La province a tenté en vain de persuader Ottawa de défrayer les coûts supplémentaires des rénovations de la centrale, arguant que le Nouveau-Brunswick ne devait pas être tenu responsable des délais qui relevaient de la responsabilité d'Énergie atomique du Canada Limitée, alors que l'entreprise apprenait à réparer un réacteur Candu-6 pour la première fois.

Le premier ministre fédéral Stephen Harper n'a cependant pas bronché, affirmant seulement que son gouvernement respecterait les termes du contrat dictant la remise à niveau du réacteur par la société de la Couronne.

Le ministre provincial de l'Énergie, Craig Leonard, n'était pas disponible vendredi pour commenter les négociations de la province pour récupérer les sommes supplémentaires auprès d'Ottawa.

PLUS:pc