NOUVELLES

Libye: Afriqiyah Airways veut tourner la page Kadhafi mais pas de l'Afrique

23/11/2012 04:26 EST | Actualisé 22/01/2013 05:12 EST

La compagnie aérienne libyenne Afriqiyah Airways, pur produit de la politique panafricaine du colonel Mouammar Kadhafi, veut tourner la page de l'ancien régime tout en demeurant sur le continent africain.

Avant la révolution de 2011, cette compagnie, qui était un outil de propagande de Kadhafi dans sa quête de pouvoir et de notoriété en Afrique, desservait une vingtaine de capitales africaines, la plupart du temps à perte.

"Seules les considérations commerciales prévalent désormais dans les destinations de la compagnie", a déclaré dans un entretien à l'AFP le directeur de la compagnie Abubaker Elfortia, faisant état d'une volonté de changer l'image d'Afriqiyah sans pour autant rompre avec sa vocation africaine.

Elle ambitionne de faire de Tripoli un "hub reliant les continents africain et européen", a-t-il ajouté.

Afriqiyah avait dû interrompre ses vols en mars 2011, en raison de la guerre en Libye, avant de reprendre petit à petit ses activités cet été, notamment avec des vols internes.

Durant le conflit, elle a perdu un avion qui a été entièrement détruit au sol. Deux appareils ont été sérieusement endommagés et d'autres ont essuyé des impacts de balles et d'autres projectiles.

"La compagnie a commencé à rouvrir ses lignes vers les capitales africaines avec l'inauguration mercredi d'une ligne Tripoli-Rabat", après l'ouverture d'une liaison entre Benghazi, dans l'Est libyen, et Khartoum, a ajouté M. Elfortia.

La compagnie envisage d'ouvrir une deuxième ligne vers le Soudan depuis Tripoli, et de desservir bientôt Niamey, Dakar ou Johannesburg, a-t-il indiqué.

Mais il a signalé que "ces destinations seront desservies loin de toute ingérence politique, contrairement à ce qui se passait sous l'ancien régime". Selon lui, "seules les destinations rentables seront maintenues".

Accusée d'avoir transporté des "mercenaires africains" durant le conflit libyen, Afriqiyah souhaite faire peau neuve, en se débarrassant de l'image d'une compagnie au service de Kadhafi.

"La compagnie publique a lancé un concours pour adopter un nouveau logo qui remplacera en décembre l'actuel emblème lié au pouvoir de Kadhafi", a déclaré M. Elfortia.

Le logo "9/9/99" d'Afriqiyah marquait la date de création de l'Union africaine (UA) sous l'impulsion de Mouammar Kadhafi, qui en avait fait le fer de lance de sa politique sur ce continent.

Cette compagnie, équipée uniquement d'Airbus, compte actuellement une flotte de 12 avions: sept A320, trois A319 et deux A330.

La semaine dernière, Afriqiyah a commandé à Airbus quatre A350-900, au prix catalogue de 1,1 milliard de dollars, et a converti une commande initiale de six A350-800 en six A350-900 de plus grande capacité.

M. Elfortia a souligné que le conflit libyen avait été "très coûteux" pour la compagnie, citant, outre les dommages subis par certains avions, l'entretien des appareils cloués au sol et la remise à niveau des pilotes et du personnel de navigation.

Il a déploré l'interdiction par l'Agence européenne de contrôle aérien (Eurocontrol) du survol de l'espace aérien européen par des avions libyens depuis mars 2011.

M. Elfortia a estimé que cette décision avait "pénalisé la compagnie dont la flotte est composée d'avions long-courrier" et a souhaité que la réunion de l'Eurocontrol prévue en mars 2013 lève cette interdiction.

yba/ila/cco

PLUS:afp