NOUVELLES

Le Qatar demande à l'opposition syrienne de nommer un ambassadeur à Doha

23/11/2012 04:58 EST | Actualisé 22/01/2013 05:12 EST

Le Qatar, un des principaux soutiens de la rébellion syrienne, a annoncé avoir demandé à la Coalition de l'opposition de nommer un ambassadeur à Doha, a indiqué un haut responsable qatari à l'agence de presse officielle.

"La demande qatarie vise à soutenir les objectifs de la Coalition nationale (...) afin de concrétiser les aspirations à la liberté et à la dignité du peuple syrien frère", a indiqué jeudi soir l'agence QNA, citant un haut responsable.

Premier pays occidental à reconnaître la Coalition, la France avait annoncé le 17 novembre l'installation à Paris d'un "ambassadeur" de la nouvelle formation, à l'issue d'une réunion avec son chef, Ahmad Moaz al-Khatib, qui a désigné à ce poste Monzir Makhous, un universitaire et opposant syrien.

Les six membres du Conseil de coopération du Golfe ont été les premiers à reconnaître la Coalition au lendemain de sa création, après vingt mois de conflit.

L'Union européenne, plus prudente, a déclaré lundi qu'elle était "le représentant légitime des aspirations du peuple syrien". Le Royaume-Uni l'a reconnue mardi comme "seul représentant légitime du peuple syrien" et l'a invitée à nommer un représentant à Londres.

La majorité des composantes de l'opposition syrienne ont signé le 11 novembre à Doha un accord créant une "Coalition" visant à lutter de façon unifiée contre le régime de Bachar al-Assad.

bur-ak/tg/ggy

PLUS:afp